Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Jeudi 10 avril

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu. (Proposition du livret "S'il te plaît donne-moi un quart d'heure" )

0410 stp2014 0410 stp2014  

Question de vie ou de mort !

 

EVANGILE DE JESUS-CHRIST SELON SAINT JEAN 8, 51-59

 

Jésus disait aux Juifs : “Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort.” Les Juifs lui dirent : “Nous voyons bien maintenant que tu es un possédé. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : “Si quelqu’un reste fidèle à ma parole, jamais il ne connaîtra la mort.” Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi. Qui donc prétends-tu être ?” Jésus répondit : “Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui que vous appelez votre Dieu, alors que vous ne le connaissez pas. Mais moi, je le connais, et, si je dis que je ne le connais pas, je serai un menteur, comme vous. Mais je le connais, et je reste fidèle à sa parole. Abraham votre père a tressailli d’allégresse dans l’espoir de voir mon jour. Il l’a vu, et il a été dans la joie.” Les Juifs lui dirent alors : “Toi qui n’as pas 50 ans, tu as vu Abraham !” Jésus leur répondit : “Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham ait existé, moi, JE SUIS.” Alors, ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du temple.

 

“Si quelqu’un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort.” Ce que Jésus affirme là, ce ne sont pas des mots, c’est ce qu’il vit : “Mon Père… je reste fidèle à sa parole”, et déjà se profile la mort de Jésus et sa confiance dans le Père qui le ressuscitera.

Et c’est cette parole de vérité qui va devenir intolérable pour les juifs qui l’entourent.

Ils “savent” qui est le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, ne sont-ils pas de sa race ?

Mais toi, “qui prétends-tu être ?”

Ce n’est plus l’étonnement, le questionnement devant Jésus : “Qui es-tu donc ?” (v.25), mais le soupçon qui s’est introduit.

Et puisque Jésus ne correspond pas à l’image du Messie qu’ils ont, il ne peut être qu’un possédé et plus encore un blasphémateur, donc passible de lapidation.

Tout au long de ces jours qui nous rapprochent de la “grande semaine”, suis-je prêt à me laisser déranger, voire même bousculer par l’attitude, les gestes et paroles de Jésus qui ne sont vraiment pas les miens ?

Fintxt Fintxt  

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Jeudi 10 avril 2014 - 00h00 • 507 visites

Actualités de l'Eglise

Mgr Luc Ravel nommé archevêque de Strasbourg
Le Pape François a nommé, ce samedi 18 février, Mgr Luc Ravel archevêque du diocèse de...

« Silence » : Rien ne sert de mourir, il faut partir au loin
Fiche de l’Observatoire Foi et Culture (OFC 2017, n° 7) sur le film de Martin Scorsese,...

Décès de Mgr Albert Malbois, évêque émérite de Corbeil
Mgr Albert Malbois, évêque émérite du diocèse de Corbeil est décédé dans sa 102ème année...

Commentaires du dimanche 19 février
19 février 2017, 7éme dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

La Bande dessinée chrétienne en exposition
Le 44ème festival international de la BD d’Angoulême a fermé ses portes le dimanche 29...

Haut de page