Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Aux vivants et aux morts

Cette année marque le centième anniversaire du début de la 1ère guerre mondiale et partout en France et en Europe, on fait mémoire de l’évènement. Le musée diocèsain n’est pas en reste à travers l’exposition à la Maison Bertholin à Valenciennes.

Exposition Aux Vivants et aux Morts 1914-1918

 

2014 – 1914. Cette année marque le centième anniversaire du début de la 1ère guerre mondiale et partout en France et en Europe, on fait mémoire de l’évènement. Le musée diocèsain n’est pas en reste à travers l’exposition à la Maison Bertholin à Valenciennes, d’œuvres de Lucien Jonas, peintre et illustrateur de guerre.

Lucien Jonas

Né à Anzin en 1880, Lucien Jonas est très talentueux en dessin dans son enfance et brillant élève à Valenciennes. En 1899, il  entre à l’école des Beaux-Arts de Paris et commence une formation d’artiste-peintre. Dès 1901, il sera membre de la Société des Artistes Français. En 1905, il obtient le second grand prix de Rome puis la médaille d’or au Salon en 1907.

Le 2 août 1914, il est mobilisé. Après diverses affectations, Lucien Jonas est sélectionné avec une trentaine d’artistes pour être peintre aux armées. En 1916, il est nommé peintre officiel de la Marine. Pendant quatre années, il va parcourir le front suivant les ordres de mission. Des expositions de ses œuvres se tiennent à Paris au musée de l’Armée. Il travaille aussi pour l’Illustration, Les Annales et participe à historier des ouvrages comme La Guerre racontée par ses généraux.

Lors de leurs missions, les artistes peintres doivent s’efforcer de donner une vision des évènements. Ces œuvres de guerre sont des œuvres de propagande qui mettent en avant les vertus de l’armée française, caricaturent l’ennemi et encouragent le pays à soutenir l’effort de guerre. Lucien Jonas remplira fidèlement et avec talent sa mission.

Ces années de guerre marqueront profondément l’homme, le catholique, mais aussi l’artiste. Par la suite, il apportera toujours un témoignage affectueux, poignant mais surtout solennel dans les monuments commémoratifs qu’il réalisera, en particuliers ceux dans les églises. Il demandera à être inhumé dans le carré des soldats du Souvenir Français au cimetière de La Flèche.

 

Genèse de l’exposition

M. Jean-Claude Jonas, petit-fils de Lucien Jonas, a souhaité que soient conservées en un même lieu les œuvres religieuses de son grand-père. En 2010, il en fait le dépôt au musée diocésain d’Art Sacré de Cambrai. Ce riche dépôt est complété par d’autres œuvres dont un fond important de peintures de guerre.

Pilotée par Caroline Biencourt, archiviste diocésaine, une équipe de stagiaires, de paroissiens, d’amis, nettoye, récole, inventorie et permet de dégager un fond inédit et exploitable de 680 œuvres ; 147 d’entre elles portent sur la guerre.

Après la mort de Jean-Claude Jonas, à travers l’arrière-petite-fille de Lucien Jonas, Mme Marie-Laure Collaccico, la famille continue de faire confiance au diocèse et de poursuivre l’action de préservation de la mémoire.

 

Les expositions

Le dépôt est le moyen pour le diocèse de prendre part aux commémorations du centenaire de la Grande Guerre. Avec le concours de la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut et l’action de musées autour de valenciennes, le dépôt diocésain permet de monter quatre expositions des peintures et de dessins. Ce projet a reçu du ministère de la culture le label centenaire 14-18.

A la médiathèque d’Anzin, sa ville natale, l’exposition révèle l’œuvre du peintre aux armées. Le musée municipal de Denain expose ses paysages du front représentés à partir de pochades et des carnets de dessins. Le musée diocésain, dans sa salle d’exposition de la maison Bertholin à Valenciennes, s’attache à la représentation religieuse, et expose des images de ruines de guerre, de propagande et diverses scènes émouvantes. Le Musée de la Tour abbatiale de Saint-Amand expose des images d’arrière-front, l’iconographie de la propagande et l’édification de monuments aux morts.

 

Vernissage de l’exposition de la Maison Bertholin

Le vendredi 26 septembre, Mgr François Garnier, Archevêque de Cambrai, en son nom et aux noms de M. Alain Bocquet, président de la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut et de Mme Jocelyne Losfeld, vice-présidente chargée du développement des activités culturelles et de la vie associative, a ouvert l’exposition.

Mgr Garnier,  Mme Bailleux, présidente de la commission culture de la CAPH et Caroline Biencourt, archiviste diocésaine, ont retracé aux participants l’histoire de Lucien Jonas et de cette exposition. Plusieurs descendants ou membres présents de la famille de Lucien Jonas nous ont dit leur joie de pouvoir faire mémoire de leur aïeul.

 

Visite de l’exposition

Les œuvres de Lucien Jonas sont exposées à l’espace Bertholin, 21 rue Abel de Pujol à Valenciennes, du 14 septembre 2014 au 15 janvier 2015.

Horaires de visite :

  • Les mercredis et samedi de 14h30 à 17h
  • Les 1ers dimanche du mois de 15h à 17h30
  • Sur réservation.

 

Accueil et réservation au 03 27 46 20 20 ou envoyer un mail.

 

Article publié par Service com • Publié Mardi 30 septembre 2014 • 2151 visites

Actualités de l'Eglise

En 2017, la DCC fête ses 50 ans
Chaque année, la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) accompagne et envoie plus de...

Commentaires du dimanche 26 février
26 février 2017, 8éme dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Homélie du dimanche 26 février
Huitième dimanche du Temps Ordinaire

Mgr Luc Ravel nommé archevêque de Strasbourg
Le Pape François a nommé, ce samedi 18 février, Mgr Luc Ravel archevêque du diocèse de...

« Silence » : Rien ne sert de mourir, il faut partir au loin
Fiche de l’Observatoire Foi et Culture (OFC 2017, n° 7) sur le film de Martin Scorsese,...

Haut de page