Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Dimanche 4 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

N'en faites pas une maison de commerce !

JEAN 2, 13-25

STP2018 0304 STP2018 0304  

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem.

Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.

Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. »

Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. »

Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme.

 

Le commerce dans la maison de Dieu … voilà une chose qui fâche Jésus tout rouge, à notre grand étonnement !

Achats et ventes divers, tout à fait honnêtes par ailleurs… De quoi nous mettre un peu mal à l’aise devant certaines installations dans le fond de l’église parfois…

Mais ne vient-on pas aussi parfois à l’église avec un certain « commerce » à faire ? « Promouvoir notre boutique », c’est-à-dire notre mouvement, notre équipe, nos idées, nos opinions, notre façon de voir l’Eglise ou ce qu’elle devrait être - mieux de toute façon qu’actuellement - bref : tenter de rassembler pour notre cause nos frères et sœurs ?

Alors que nous venons avant tout y rencontrer, en communauté, le Christ Ressuscité et l’écouter, lui, qui n’a pas besoin de nos témoignages puisqu’il connaît tout de nous !

Pendant ce carême, demandons à l’Esprit-Saint la grâce de nous libérer de tout ce qui n’est pas centré sur le Christ, et sur l’Eglise en tant que son Corps, au moins le temps de l’eucharistie dominicale…

 

Fintxt4 Fintxt4  

Article publié par Service com • Publié Dimanche 04 mars 2018 - 00h03 • 219 visites

Haut de page