Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Vendredi 31 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Jésus, mon invité

JEAN 7, 1-2.10.14.25-30

 

En ce temps-là, Jésus parcourait la Galilée : il ne voulait pas parcourir la Judée car les Juifs cherchaient à le tuer. La fête juive des Tentes était proche. Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret. On était déjà au milieu de la semaine de la fête quand Jésus monta au temple ; et là il enseignait. Quelques habitants de Jérusalem disaient alors : « N’est-ce pas celui qu’on cherche à tuer ? Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est lui le Christ ? Mais lui, nous savons d’où il est. Or, le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est. » Jésus, qui enseignait dans le temple, s’écria : « Vous me connaissez ? Et vous savez d’où je suis ? Je ne suis pas venu de moi-même : mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, lui que vous ne connaissez pas. Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. » On cherchait à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n’était pas encore venue.

 

La fête des Tentes rappelle la sortie d’Égypte et plus précisément les quarante années au cours desquelles les Hébreux vécurent dans le désert en route vers la Terre sainte, guidés par Moïse. Pendant tout ce temps-là, les Hébreux avaient habité dans des tentes, ou des huttes. C’est pourquoi à l’occasion de cette fête, les juifs, aujourd’hui encore, bâtissent une petite cabane dans leur cour, leur jardin ou encore sur leur balcon.

La fête des Tentes est une fête joyeuse, car elle évoque la libération de la servitude. Cela se reflète dans plusieurs coutumes qui y sont rattachées. Celle des « invités », par exemple : chaque jour de la fête, on invite symboliquement les grands personnages du judaïsme à entrer dans la tente : Abraham, Isaac, Jacob, Joseph, Moïse, Aaron et David.

Dans la « tente » de mon coeur, j’invite Jésus, l’envoyé du Père, qui veut me libérer de mes servitudes, de mes peurs et me conduire, un jour, jusqu’en la Terre sainte du royaume.

Fintxt4 Fintxt4  

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Vendredi 31 mars 2017 - 00h03 • 101 visites

Actualités de l'Eglise

[Avis du CCNE] Face aux inquiétudes : un dialogue nécessaire
La Conférence des évêques de France (CEF) a pris connaissance de l’avis rendu le 27 juin par...

Mgr Antoine de Romanet de Beaune, nommé évêque du diocèse aux Armées
Le Pape François a nommé ce mercredi 28 juin le Père Antoine de Romanet, évêque aux Armées...

L’option Benoît
Il existe une version américaine du débat en France entre Erwan Le Morhedec (Identitaires : Le...

Le Pape crée cinq nouveaux cardinaux lors d’un consistoire
Le Pape a créé mercredi cinq nouveaux cardinaux lors d'un consistoire.

Nouveau numéro de la revue Unité des chrétiens : « Invitation aux voyages »
Ce numéro d’Unité des Chrétiens se propose d’envisager les vacances, le repos, le tourisme...

Haut de page