/* */

Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Dimanche 18 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

L'heure est venue

JEAN 12, 20-33

STP2018 0318 STP2018 0318  

Il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque. Ils abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. » Philippe va le dire à André, et tous deux vont le dire à Jésus.

Alors Jésus leur déclare : « L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié. Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. Maintenant mon âme est bouleversée. Que vais-je dire ? “Père, sauve-moi de cette heure” ? – Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci ! Père, glorifie ton nom ! »

Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. »

En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient : « C’est un ange qui lui a parlé. »

Mais Jésus leur répondit : « Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix, mais pour vous. Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. »

Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

 

L’heure de Jésus approche. Il nous partage son émotion. Désormais, il va à l’essentiel, plus rien ni personne ne le détournera de son but.

Je fais mienne la demande de ces grecs, en pèlerinage à Jérusalem : « Je voudrais voir Jésus !» Quand son heure sera venue, je pourrai partager ses larmes et son fardeau ; voir le grain de blé tomber en terre…

Je pourrai aussi voir et toucher les fruits nombreux de l’Amour qui donne sa vie pour moi…

La victoire contre le mal avance à grand pas !

En attendant, je prépare mon cœur à ce combat que Jésus mène pour moi.

Ce dimanche, Je choisis de me remettre en route dans mon engagement à prier ce quart d’heure, si jamais je me suis découragé. Je peux me faire proche d’une personne qui vit une épreuve difficile en la visitant ou en priant.

Je rends grâce à Dieu pour tout ce qui est fait avec amour sur cette terre, même les choses les plus infimes, car à chaque fois, le ciel se rapproche de nous tous.

 

Fintxt4 Fintxt4  

Article publié par Service com • Publié Dimanche 18 mars 2018 - 00h03 • 101 visites

Haut de page