Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Mardi 20 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Envoyé du Père ?

Jean 8, 21-30

STP2018 0320 STP2018 0320  

En ce temps-là, Jésus dit aux Pharisiens : « Je m’en vais ; vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. » Les Juifs disaient : « Veut-il donc se donner la mort, puisqu’il dit : “Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ? » Il leur répondit : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés. » Alors, ils lui demandaient : « Toi, qui es-tu ? » Jésus leur répondit : « Je n’ai pas cessé de vous le dire. À votre sujet, j’ai beaucoup à dire et à juger. D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité, et ce que j’ai entendu de lui, je le dis pour le monde. » Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père. Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. » Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui.

 

Faut-il accabler les pharisiens pour leur vision étroite ?

Est-il si évident que cela de reconnaître en Jésus l’envoyé du Père ?

Les pharisiens étaient des « spécialistes » de la Loi et de la Torah (la Parole de Dieu pour les juifs). Ce que Jésus leur a reproché, ce n’est pas leur possible ignorance ou leur mauvaise interprétation des signes (l’erreur est humaine !), mais c’est de rester figés volontairement dans l’erreur sous des prétextes religieux et bassement politiques.

Pour ne pas perdre la face et leur influence sur le peuple, ils iront, froidement, jusqu’à préméditer le crime. Dieu me garde donc d’être comme ces pharisiens !

Au contraire, l’Eglise me propose de m’attacher fermement à Jésus. Ainsi, je pourrai, de plus en plus, comprendre et vivre la Parole du Père sans m’égarer.

Il m’invite à faire, comme lui, ce qui est agréable à Dieu :
     
lever, un à un, les obstacles qui m’empêchent d’aimer en vérité ;
     
rejeter toute forme d’hypocrisie ;
     
ne jamais m’accommoder du mal. 

Fintxt4 Fintxt4  

Article publié par Service com • Publié Mardi 20 mars 2018 - 00h03 • 189 visites

Haut de page