retour Espace prière - Église Catholique - Diocèse de Cambrai
account_circle

Vendredi 16 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Celui qui m'a envoyé

JEAN 7, 1-2.10.14.25-30

03 16 STP18 03 16 STP18  

En ce temps-là, Jésus parcourait la Galilée : il ne voulait pas parcourir la Judée car les Juifs cherchaient à le tuer. La fête juive des Tentes était proche. Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret. On était déjà au milieu de la semaine de la fête quand Jésus monta au Temple ; et là il enseignait. Quelques habitants de Jérusalem disaient alors : «N’est-ce pas celui qu’on cherche à tuer ? Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est lui le Christ ? Mais lui, nous savons d’où il est. Or, le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est.» Jésus, qui enseignait dans le Temple, s’écria : «Vous me connaissez ? Et vous savez d’où je suis ? Je ne suis pas venu de moi-même : mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, lui que vous ne connaissez pas. Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé.» On cherchait à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n’était pas encore venue.

 

Jésus parle une nouvelle fois de Celui qui l’a envoyé. Il dit aux juifs : «vous ne le connaissez pas, moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui». À l’époque, il n’était pas si évident de reconnaître en Jésus, le Christ, le Messie. Deux mille ans après, en plus de Moïse et des prophètes, nous, nous avons les écrits du Nouveau Testament ; nous avons une multitude de témoins, les Saints, les martyrs d’hier et d’aujourd’hui, les croyants qui le suivent humblement.

Nous savons que Jésus est le Fils de Dieu, le Verbe qui s’est fait chair pour donner sa vie, qu’il est mort et ressuscité pour nous. Jésus est venu nous révéler le visage d’amour du Père, Celui qui l’a envoyé, dont le désir est que tous les hommes soient sauvés et aient la vie éternelle.

Continuons de tourner nos regards vers Jésus, vers son heure, l’heure de sa Passion qui approche. Nous verrons l’amour infini et inconditionnel dont Dieu nous a aimés, dont il nous aime aujourd’hui.

Fintxt4 Fintxt4  

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Vendredi 16 mars 2018 • 290 visites

keyboard_arrow_up