retour Espace prière - Église Catholique - Diocèse de Cambrai
account_circle

Vendredi 22 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

A l'amour !

ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 21, 33 ... 46

STP2019 0322 STP2019 0322  Jésus disait aux chefs des prêtres et aux pharisiens : « Écoutez une autre parabole : un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il la donna en fermage à des vignerons, et partit en voyage. Quand arriva le moment de la vendange, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de la vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième. De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais ils furent traités de la même façon. Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : "Ils respecteront mon fils." Mais, voyant le fils, les vigne­rons se dirent entre eux : “Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, nous aurons l’héritage !" Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien, quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? » On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il donnera la vigne en fermage à d’autres vignerons, qui en remettront le produit en temps voulu. » Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : la pierre qu’ont rejetée les bâtis­seurs est devenue la pierre angulaire. C’est là l’œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux !
Aussi, je vous le dis : le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit. » Les chefs des prêtres et les pharisiens, en entendant ces paraboles, avaient bien compris que Jésus parlait d’eux. Tout en cherchant à l’arrêter, ils eurent peur de la foule, parce qu’elle le tenait pour un prophète.

Quel beau domaine confié à ces vignerons ! La vigne est protégée par une tour de garde, le pressoir est prêt à accueillir les fruits, le travail est mâché : il n’y a plus qu’à bichonner cette vigne pour qu’elle produise de beaux raisins. Que s’est-il passé dans la tête de ces vignerons qui veulent tout garder pour eux et vont jusqu’à tuer les serviteurs ?
Ce que Dieu m’a donné n’est pas ma propriété, le royaume de Dieu ne m’appartient pas, je suis juste chargé de l’entretenir et de laisser le Seigneur en récolter les fruits.
Ne s’agit-il pas d’apporter beaucoup d’amour à cette vigne pour qu’elle grandisse ? Que nous fassions tout par amour : dans notre vie quotidienne, au travail, à l’Église, nos actions sont belles parce que l’amour de Dieu les habite…

__

Seigneur, garde-moi de toute violence
envers mes frères, de toute parole blessante,
de tout jugement hâtif, d’esprit de clocher.
«À ceci tous connaîtront que vous êtes
mes disciples, si vous avez de l’amour les uns
pour les autres» (Jn 13,25), pour vos frères et soeurs,
quelles que soient leurs origines et croyances.

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié le Vendredi 22 mars 2019 - 00h03 • 185 visites

keyboard_arrow_up