Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Vendredi 23 février

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Va d'abord te réconcilier avec ton frère

Mt 5, 20-26

STP2018 0223 STP2018 0223  

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. « Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

 

Je ne peux être proche de toi Seigneur, si j’ai quelque chose contre mon frère ou ma sœur. La loi du Seigneur va au-delà des lois humaines, ma justice doit donc dépasser celle des scribes et des pharisiens ; je dois prendre de la hauteur. Si je regarde comme toi, Seigneur, je vois mon prochain comme une merveille, une personne sacrée que je ne peux entacher de ma critique, de mes reproches, de mon opprobre.

Lorsque tu vas te présenter devant le Seigneur, dans la prière ou l’Eucharistie prochaine, si tu te souviens (et fais cet effort de te souvenir) que ton frère a quelque chose contre toi, des mots durs, une attitude fermée, essaie de te réconcilier avec lui.

Je demande au Seigneur de pouvoir nommer cette personne, et de renouer le contact avec elle.

Ensuite, enfin, je peux présenter mon offrande qu’est cette possibilité de réconciliation.

 

Fintxt4 Fintxt4  

Article publié par Service com • Publié Vendredi 23 février 2018 - 00h03 • 188 visites

Haut de page