Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Vendredi 17 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Embauche

MATTHIEU 21, 33-43.45-46

 

0317 STP17 0317 STP17  En ce temps-là, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple : « Écoutez cette parabole : un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage. Quand arriva le temps des fruits, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième. De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais on les traita de la même façon. Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : “Ils respecteront mon fils.” Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : “Voici l’héritier : venez ! Tuons-le, nous aurons son héritage !” Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien ! Quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? » On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il louera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu. » Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : “La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’oeuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux !” Aussi, je vous le dis : le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits. En entendant les paraboles de Jésus, les grands prêtres et les pharisiens avaient bien compris qu’il parlait d’eux. Tout en cherchant à l’arrêter, ils eurent peur des foules, parce qu’elles le tenaient pour un prophète.

 

Dans les évangiles, Jésus compare le royaume des cieux à un domaine dont le maître cherche des ouvriers pour travailler à sa vigne et à sa moisson.

Dans cette parabole, je perçois l’annonce prémonitoire des événements qui attendent Jésus : sa mise à mort, lui « qui est venu vers les siens et que les siens n’ont pas reçu ». Je constate le comportement assassin des ouvriers en place que le maître viendra punir. Alors il confiera sa vigne à « d’autres vignerons, qui lui en remettront le produit le temps venu ».

Ne suis-je pas un de ces nouveaux vignerons appelé à entretenir la vigne dont, le moment venu, je devrai rendre compte ?

Quelle que soit l’heure, selon mes compétences, mes disponibilités, je suis appelé à vendanger et à moissonner.

Comme ceux qui, dans une autre parabole répondaient au maître, « personne ne nous a embauchés », Jésus m’invite à venir moi aussi « travailler à sa vigne ».

Fintxt4 Fintxt4  

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Vendredi 17 mars 2017 - 00h03 • 113 visites

Actualités de l'Eglise

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

JMJ 1997 : présentation des Journées mondiales de la Jeunesse, par Mgr Dubost.
JMJ 1997 : Discours d'introduction de Monseigneur Michel Dubost, alors évêque aux Armées.

Documents épiscopat : « Ces églises qui font l’Eglise »
A l’occasion de la sortie de la revue Documents épiscopat : "Ces églises qui font l'église",...

JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »
JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »....

Haut de page