retour  Eglise en France et ailleurs -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Appel des évêques catholiques ukrainiens des États-Unis

« Priez pour la paix et la justice en Ukraine.
Défendez la vérité.
Soutenez ceux qui souffrent. »

« Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » (Mt 2, 13)


Dans nos traditions chrétiennes orientales de Noël, nous nous réjouissons car « Dieu est avec nous », glorifiant le Christ, Prince de la paix par des hymnes et des chants. Pourtant, en relisant le récit de la Nativité, nous découvrons l'itinérance de la Mère de Dieu, l'angoisse et les doutes de Joseph et le statut de réfugié du nouveau-né Jésus. Hérode apparaît, comme un tyran sanguinaire en quête d'hégémonie, qui massacre des enfants innocents à Bethléem afin d’éliminer le Messie - une image vivante de la soif de pouvoir. La détermination d'Hérode à dominer était si écrasante qu'il a même assassiné trois de ses propres fils. Le Saint Enfant apportant le salut à tous était une menace pour un tyran qui s'accrochait pathétiquement à sa suffisance.

Cette année, pendant les fêtes de Noël, quelque 100 000 soldats russes ont été déployés aux frontières de l'Ukraine : jeune démocratie qui effectue un pèlerinage difficile vers la liberté et la dignité après des années de totalitarisme qui ont brutalement tué 15 millions de personnes sur son territoire. Aujourd'hui, le monde regarde et se demande : la liberté religieuse, une presse libre, un débat public solide et un gouvernement responsable dans un État souverain doivent-ils être punis par l'escalade d'une invasion qui a commencé en 2014 ? L'exercice par le peuple ukrainien de sa dignité donnée par Dieu est-il une menace pour la soif de pouvoir et d'hégémonie d'un Hérode moderne ? C'est une question de vie ou de mort, car la nostalgie d'un empire perdu conduit à des massacres insensés et à d'immenses souffrances dans toute l'Ukraine.


La dignité et la liberté humaines données par Dieu menacent ces dirigeants qui cherchent à dominer les autres, à construire des empires, à asservir et à coloniser. Ceux qui ont l'audace de résister, qui osent passer de la peur du totalitarisme à la liberté et à la dignité sont impitoyablement punis.


« Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus. » (Mt 2,18) Après huit ans de guerre déclenchée par la Russie, l'Ukraine a perdu une partie substantielle de son territoire. 14 000 personnes, dont des enfants, ont été tuées. 1,5 million de personnes ont été déplacés à l'intérieur du pays ; plusieurs centaines de milliers agonisent près de la ligne de front et des millions souffrent de stress post traumatique. On compte 400 000 vétérans ukrainiens traumatisés par la guerre avec la Russie et des milliers de familles qui ont perdu des êtres chers.


Combien de temps encore cela va-t-il durer ? Encore combien de familles brisées, de veuves et d'orphelins démunis, de parents et de grands-parents en deuil ? Encore combien d'églises, de mosquées et de synagogues, d'écoles et d'hôpitaux, de routes et de ponts, de maisons et d'immeubles, d'usines et d'aéroports détruits ? Encore combien de millions de nouveaux sans-abri, de chômeurs et de pauvres forcés de fuir leur pays ? Encore combien de pillages insensés et dévastateurs perpétrés par le crime organisé sous contrôle étranger ? Combien d'autres cyberattaques internationales sournoises et paralysantes ? Combien de tourment pour les citoyens épris de liberté et d’incommensurables tortures pour les prisonniers saisis par les terroristes ? Quand cela va-t-il enfin cesser ?!


Depuis février 2014, lorsque au coeur de la capitale Kyiv, plus de 100 manifestants pacifiques ont été abattus de sang-froid pour écraser toutes revendications de dignité, la société ukrainienne vit sous un voile de deuil et de chagrin. Dans chaque ville et village, et dans des centaines de hameaux, on a creusé des tombes fraîches pour - les fils et soeurs, les maris et les filles, les pères et les grands-pères qui ont donné leur vie pour ce que Dieu promet à chaque être humain : la liberté et la dignité.


La guerre en Ukraine est réelle. Elle tue, mutile et détruit quotidiennement. Une invasion russe accrue générera des millions de réfugiés supplémentaires, plus de morts et de blessés, plus de larmes et de douleur. Pourtant, le peuple ukrainien endure courageusement. Alors qu'il se tient debout, un pistolet sur la tempe, il demande notre solidarité.


Que pouvons-nous faire?


Prier. Priez pour la paix et la justice en Ukraine. Dieu est le Seigneur de l'histoire et Il aime l'Homme. Sa grâce transforme les cœurs les plus endurcis. L'Ukraine a été brutalement envahie, son territoire annexé et sa société traumatisée. Que Dieu convertisse le cœur de ceux qui commettent des violences. Le Seigneur a miraculeusement délivré les nations de l'Union soviétique, qui s’est désintégré sans guerres sanglantes. Que Dieu protège l'Ukraine et son peuple du désastre.
 

Défendre la vérité. Découvrez les faits et combattez les mensonges et la désinformation russe dans le monde post-vérité. Partagez la vérité avec les autres. Le monde ne doit pas se détourner, vous ne devez pas détourner le regard. Cherchez et partagez la vérité, qui donne une liberté et une sagesse authentiques.
 

Soutenir. L'Ukraine traverse une crise humanitaire profonde. Les gens sur la ligne de front manquent des choses les plus élémentaires - eau potable, carburant, nourriture, vêtements, médicaments. Guérissez les blessures. Aidez les victimes de cette invasion brutale. Vos dons peuvent être envoyés à : https://ukrarcheparchy.us/donate.

Puisse le don de Dieu de la dignité humaine et de la liberté être protégé et respecté en Ukraine et dans le monde !


Entend ô Dieu, ma prière, Ne te dérobe pas à ma supplication…
Je frémis sous les cris de l'ennemi
à cause de l’oppression des méchants…
…. Décharge ton fardeau sur le Seigneur, Il prendra soin de toi.
(Ps. 55 (54), 1,2-3; 23)

+Borys Gudziak
Archevêque de Philadelphie, Métropolite des Ukrainiens Catholiques aux États-Unis
En charge du Département des Relations Extérieures de l’Église Gréco-Catholique Ukrainienne

+Paul Chomnycky, OSBM
Éparque de Stamford

+Benedict Aleksiychuk
Éparque de Saint Nicholas à Chicago

+ Bohdan J. Danylo
Éparque de Saint Josaphat à Parma

+Andriy Rabiy
Évêque auxiliaire de Philadelphie

Article publié par Service communication • Publié le Mercredi 02 février 2022 • 910 visites

keyboard_arrow_up