retour  Acteurs diocésains -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Découverte pastorale à Reims pour les prêtres et leurs évêques

Du 21 au 24 mars, une soixantaine de prêtres des diocèses de Lille, Arras et Cambrai, accompagnés par leurs évêques, ont vécu une session de découverte pastorale dans le diocèse de Reims.

C’est à l’église Saint-André à Reims que les prêtres se sont retrouvés le lundi 21 mars en fin de journée, accueillis par l'équipe d'organisation composée des pères Luc-Emmanuel, du diocèse de Lille ; Pierre, du diocèse d'Arras ; et Mathieu, du diocèse de Cambrai ; ainsi que du père Raphaël, dominicain engagé dans l'accompagnement pastoral. L'équipe a présenté aux prêtres l'objectif et le programme de la session : « Par la découverte de cette paroisse, nous avons l'ambition de fortifier, entre frères prêtres, notre capacité à débattre positivement d'options pastorales et à nous encourager ». C'est donc au travers de l'expérience de l'espace missionnaire Reims-Est que les prêtres découvriront une expérience de transformation pastorale d'une paroisse au service de l'Évangélisation.

Durant la session, les prêtres ont reçu le témoignage de plusieurs paroissiens partageant leur expérience au service de l'annonce de l'Évangile, mais aussi de paroissiens ayant vécu une expérience de conversion grâce à l'accompagnement de la paroisse. La vie de la paroisse s'articule autour des cinq essentiels : prière, fraternité, enseignement, service et Évangélisation.
Le père Pascal, curé de la paroisse de Maubeuge, en retient de très bonnes choses : « Une avalanche de témoignages très riches qui montrent un désir de transformation pastorale axée sur la formation, la vie fraternelle et la mission ».

Regard nouveau

Cela implique une vraie conversion, un regard nouveau sur nos paroisses pour en faire un vrai lieu où se vivent la fraternité et le désir de la mission. Il s'agit d’une vraie transformation pastorale, une autre manière de vivre et de faire Eglise. Des témoignages sur l'expérience de fraternité, le père Théophane, vicaire à Valenciennes, retient ceci : « L’expérience des fraternités permet de vivre quelque chose de l’intercession entre frères et sœurs. Cette expérience conduit ceux qui la vive à percevoir la compassion de Dieu pour son peuple. » Au travers de ces témoignages les prêtres rencontrent des baptisés témoignant de leur joie d'être disciples missionnaires. Le père Stephan Lange, curé de l'espace missionnaire, a apporté, quant à lui, un témoignage au travers de ses échecs et réussites de projets sur l'accompagnement d'une transformation pastorale de paroisse.

Durant ce séjour de découverte pastorale, les prêtres ont eu la joie de rencontrer Monseigneur Eric de Moulin-Beaufort, archevêque de Reims depuis 2018, qui leur a présenté le projet pastoral du diocèse appelé "En route pour la mission". Ce projet a pour objectif de repenser le rapport au territoire pour y donner une dynamique missionnaire. Le père Maxence, vicaire à Cambrai, retient de cette intervention que « le rôle du prêtre, c'est de faire grandir dans la foi, l'espérance et la charité les laïcs qui sont visage d'Église dans leur quartier ou leur village ».

C'est donc nourris de ces témoignages que les prêtres ont rejoint leur diocèse où ils pourront partager avec leurs équipes pastorales les richesses de leurs découvertes et, pourquoi pas, sous la conduite de l'Esprit Saint, ouvrir de nouveaux chemins pour l'annonce de l'Évangile. Le père Matthieu, vicaire à Maubeuge, rentre de cette session avec plein d’idées : « Cela fait un bien fou d'être si bien accueillis par des paroissiens et des prêtres d'une autre paroisse. Ils nous partagent leurs trésors de vie fraternelle et leur joie d'évangéliser. On fait le plein d'envie et de bonnes idées ».

Mgr Dollmann, qui a accompagné l'ensemble de cette session, a été « heureux de vivre ce temps avec un nombre important de prêtres du diocèse et c'est un bel encouragement pour la nouvelle équipe diocésaine qui va se mettre en route dans les prochains mois sous la responsabilité de Monsieur Vincent Szymura ».

Article publié par Père François Triquet • Publié le Jeudi 24 mars 2022 • 2443 visites

keyboard_arrow_up