Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Dimanche 8 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu. (Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Un peu de ménage

 

ÉVANGILE DE JESUS-CHRIST SELON SAINT JEAN 2, 13-25

0308 STP15 0308 STP15  Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le temple, il trouva installés les marchands de boeufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : “Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce.” Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : “L’amour de ta maison fera mon tourment.” Des juifs l’interpellèrent : “Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ?” Jésus leur répondit : “Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai.” Les juifs lui répliquèrent : “Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais !” Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme.

 

Je mets tous mes sens en éveil pour écouter la Parole.

J’imagine le temple et tous les vendeurs installés avec leurs bêtes. J’imagine le bruit, les odeurs et la pagaille !

Je vois Jésus : il arrive et chasse avec violence tous ces marchands. Il y a de quoi être surpris, voire choqué ! Qu’est-ce que je ressens devant la colère de Jésus ?

Puis vient cette question des juifs présents : “Pour qui te prends-tu ?” Jésus répond qu’en trois jours, il relèvera le temple… Voilà qui est ambitieux ! Et mystérieux !

Jésus ne parle pas d’un temple de pierres, il parle de son corps, son corps qui renaît à la vie au bout de trois jours !

Cette annonce de Jésus est une bonne nouvelle pour moi aujourd’hui.

Cela veut dire que le temple où Dieu est présent, c’est son corps. Et son corps, c’est l’Église, c’est nous, c’est moi…

Dieu habite en nous, en moi. Je peux me laisser entraîner par son geste énergique pour faire taire le bruit qu’il y a parfois en moi.

Je lui parle dans le silence du coeur…

Fintxt Fintxt  

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Dimanche 08 mars 2015 • 427 visites

Haut de page