retour  Toutes les actualités -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Guerre en Ukraine : Secours catholique et AED se mobilisent

Le diocèse de Cambrai s'unit à l'ensemble des diocèses de France pour aider l'Ukraine. Des initiatives naissent ici et là.

Au quatre coins du diocèse, dans les paroisses, à la maison du diocèse, dans les établissements scolaires des initiatives naissent.  

Le  Secours catholique Caritas France, inscrit dans un réseau international, a lancé un appel au don pour venir en aide aux civils ukrainiens et financer des actions sur place. 

Les déplacés et les réfugiés mais aussi les Ukrainiens restés sur place ont un besoin urgent d’aide humanitaire, relaie sur son site la délégation Nord-Cambrai du Secours catholique, qui cite Benoît-Xavier Loridon, directeur de l’Action et du plaidoyer international au Secours Catholique-Caritas France :  « La situation sur place est très instable et le conflit touche toute la population. De nombreux civils ont besoin d’une aide humanitaire urgente. »

Pour un don en ligne, rendze-vous sur le site https://n-cambrai.secours-catholique.org/

Vous pouvez aussi envoyer votre chèque à la Délégation Nord/Cambrai, 18 rue du Petit-Séminaire, 59400 Cambrai en précisant au dos du chèque qu'il s'agit d'un don affecté pour l'Ukraine.

L’AED - l’Aide à l’Église en Détresse –, de son côté, porte également une très grande attention à l’Ukraine depuis plusieurs décennies. À son commencement, l'association s’appelait « L’Aide aux prêtres de l’Est » et depuis 1953, l’AED est venue en aide aux catholiques ukrainiens en exil, persécutés par Staline. Près de quarante ans plus tard, après la chute de l’Union Soviétique, l’AED a activement contribué à la reconstruction de l’Église catholique d’Ukraine. Aujourd’hui, en ces temps de guerre, l'association s’engage à verser une aide d’urgence d’un million d’euros à 4 879 prêtres et religieux et à 1 350 religieuses présents en Ukraine. Ils sont au chevet de la population souffrante et apportent le soutien indispensable : hébergement, nourriture, soin d’urgence… L'aide sera versée directement aux congrégations religieuses et aux prêtres. Le père Roman Laba témoigne depuis Brovary, dans la banlieue de Kiev, rapporte l'AED : « De nombreuses personnes sont venues dans notre paroisse en quête d’aide et d’un abri. Nous avons donc mis en place des abris d’urgence dans le sous-sol de notre monastère et dans l’église en construction. S’il vous plaît, priez pour l’Ukraine

 

Article publié par Service communication • Publié le Jeudi 03 mars 2022 • 933 visites

keyboard_arrow_up