/* */

Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Conférence de presse le 8 juin à l’archevêché

Premiers pas de Mgr Vincent Dollmann dans le Diocèse

Dimanche 10 juin à 15h , Mgr Vincent Dollmann présentera au chancelier, mgr Denis Lecompte, et  au collège des consulteurs du diocèse, les lettres de nomination qu'il a reçues du pape François. Après signature du procès verbal, il deviendra archevêque coadjuteur du diocèse de Cambrai.

 

Cérémonie à 15h à la Maison du Diocèse à Raismes. Ouvert à tous. 

 

 

Ce vendredi 8 juin à 11h à l’archevêché de Cambrai, Mgr François Garnier et Mgr Vincent Dollmann ont donné leur première conférence de presse en commun.

Vidéos de l'interview, cliquer ici.

Cette conférence a été l’occasion pour l’archevêque coadjuteur de se présenter et de raconter son parcours pour nous permettre de mieux le connaitre. Dimanche, notre diocèse deviendra le sien après la présentation de la lettre de nomination, la « bulle », un parchemin officiel en latin, envoyée et signée par le Pape. A ce sujet, Mgr Garnier, a dit en souriant « ton parchemin est très long, tu dois avoir beaucoup plus de louanges que moi ». A n’en pas douter, ce trait d’humour annonce une future collaboration complice et fructueuse.

 

Mgr Vincent Dollmann accueille son nouveau rôle d’archevêque coadjuteur avec confiance.  Durant plusieurs années, il a déjà fait l’expérience de la fraternité épiscopale au sein du diocèse de Strasbourg. Il souligne le courage de Mgr Garnier et son abnégation : « Je vais à la rencontre d’un homme de foi, un géant, un pasteur ». Lors de son premier appel téléphonique, Mgr Garnier était en salle d’attente à l’hôpital. Sa devise « la charité du Christ nous presse » trouve ici toute sa résonnance.

 

Il a profité de l’occasion pour évoquer son parcours ecclésiastique, marqué par son attachement aux rencontres personnelles, au lien social. Dans ses premières années de ministère, il a dirigé le petit séminaire d’Alsace et avait la responsabilité de 400 jeunes garçons. « J’étais presque comme un CPE » (NDLR : Conseiller Principal d’Education). Cette expérience a forgé son amour de la jeunesse et lui a permis de porter un regard attentif sur l’enseignement catholique et les enjeux qui viennent le bousculer. Homme d’aujourd’hui, il a à cœur de montrer que l’Eglise n’est pas un vase clos et évoque en souriant que même au séminaire, lors d’une retraite de neuf jours il « a du intervenir pour demander aux séminaristes de mettre leur portable de coté ».

 

Sûr de retrouver chez nous « la culture de collaboration » qu’il connait déjà en Alsace, il se fait une joie de collaborer avec des laïcs engagés notamment des femmes. De ses premiers pas dans le diocèse, il retient l’esprit fraternel et la joie qui anime les personnes qui le font vivre et l’esprit volontaire de la région qui se bat pour surmonter les crises (installation d’entreprises, emplois, etc…).

 

Enfin, il évoque son premier contact avec le territoire par une belle anecdote. « Dès mon arrivée, étant en avance, je suis allé à la cathédrale et la première personne que j’ai rencontrée m’a demandé comment faire pour la confirmer. » Quel beau clin d’œil pour son arrivée dans notre diocèse !

 

Et après…

 

Dimanche, Mgr Vincent Dollmann devient véritablement archevêque coadjuteur. « Lundi, je vais retourner à Strasbourg presque comme un étranger » ; dans son cœur, il sera pleinement avec nous.
Il participera au pèlerinage diocésain à Lourdes mais aussi comme il le dit déjà pour le « 15 Août à Cambrai. C’est incontournable ! ». En septembre, il y aura aussi le Saint Cordon.

Le dimanche 25 Novembre 2018, Mgr François Garnier, qui ne souhaite pas une période de tuilage trop longue, lui cédera sa place à la cathédrale de Cambrai en présence du nonce apostolique. Il deviendra archevêque émérite.

Article publié par Service com • Publié Vendredi 08 juin 2018 • 1227 visites

Haut de page