retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Lundi saint
lundi 3 avril

Chaque jour, je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

2023 04 03 cathopic_1539576898394434 2023 04 03 cathopic_1539576898394434  ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT JEAN (12, 1-11)

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts. On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus.

Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum. Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? » Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait.
Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. » Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu’il avait réveillé d’entre les morts. Les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient, et croyaient en Jésus.

 

"DES PAUVRES, VOUS EN AUREZ TOUJOURS"

Le parfum répandu par Marie signe un beau geste d’amour. Combien ce temps de carême nous a-t-il appelés à en faire ? Attardons-nous un peu sur cette parole : « des pauvres vous en aurez toujours ». N’en croisons-nous pas lorsque nous sortons ? Les médias ne nous en montrent-ils pas du monde entier ? Des pauvres crient famine, vivent des injustices : nous sentons leur détresse mais nous ne savons pas comment gérer cette misère.

Une réponse possible : les appels à ne pas gaspiller peuvent nous aider à respecter ce que nous possédons et à partager avec tous. Inviter quelqu’un pour un repas peut être un bel élan de générosité.

 _

« Ô Dieu ! qu’il fait beau voir les pauvres, si nous les considérons en Dieu et dans l’estime que Jésus Christ en a faite ! Mais, si nous les regardons selon les sentiments de la chair et de l’esprit mondain,
ils paraîtront méprisables. »

(Saint Vincent de Paul, entretien avec les filles de la charité, AELF)

 

Article publié par Service communication • Publié le Lundi 03 avril 2023 - 00h30 • 426 visites

keyboard_arrow_up