Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

20 mars 2011 - 2ème dimanche de carême

A l’écoute !
Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (17, 1-9)

20mars stp2011 20mars stp2011   Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Elie qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : “Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Elie.” Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et, de la nuée, une voix disait : “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le !” Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d’une grande frayeur. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : “Relevez-vous et n’ayez pas peur !” Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul. En descendant de la montagne, Jésus leur fit cette défense : “Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.”

 

J’imagine Pierre, Jacques et Jean se mettre en route le coeur battant à l’appel de Jésus. Quelle expérience leur propose-t-il ? Aller à l’écart, grimper une haute montagne. Le désir de Jésus les entraîne à la rencontre de son Père. Jésus est transfiguré, son visage et ses vêtements sont illuminés de la présence de Dieu. Cette présence du Père rejaillit, se communique aux disciples et fait dire à Pierre : “Il est heureux que nous soyons ici.” Ce même bonheur, je l’ai éprouvé en certaines circonstances, je me les remémore : en quels lieux ? avec quelles personnes ? Je remercie le Seigneur.

“Une nuée lumineuse les couvre de son ombre”, comme le jour où Marie a reçu l’annonce qu’elle serait Mère du Sauveur. 

Sur cette montagne, les disciples reçoivent eux aussi une révélation : “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le !”

Je prends le temps de goûter pour moi-même ces mots du Père : écouter Jésus, écouter son Père…

Ce dimanche de carême est un bon moment – si je ne l’ai pas encore fait – pour choisir et décider de prendre du temps pour me mettre à l’écart, pour écouter la Parole de Dieu, Jésus le Fils bien-aimé.

Fintxt Fintxt  

 

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Dimanche 20 mars 2011 • 1753 visites

Haut de page