account_circle

Matinée et messe des Nations

Un moment intense de témoignages et de célébration.

Dimanche 13 janvier, nous avons vécu à Aniche un DIMANCHE AUTREMENT : une messe des Nations à l’initiative du groupe « Accueil de la personne migrante »  du doyenné de l’Ostrevant.

Les communautés des trois paroisses du doyenné ont accueilli des personnes migrantes iraniennes et irakiennes hébergées actuellement à l’ancien hôtel  « O Capio » à Somain.

Ces personnes ont partagé avec l’assemblée , grâce à l’aide de Thierry,  interprète bénévole,  parlant anglais.  Des réponses aux questions relatives à  la situation dans leurs pays, les raisons de leurs départs , les conditions de leurs parcours difficiles pour arriver en France , l’accueil qu’ils reçoivent une fois arrivés et comment ils vivent leur foi en terre étrangère ont été apportées.

La majorité de ceux que nous avons rencontrés sont protestants convertis, d’autres musulmans.
Tous nous ont touchés par leur force , leur espoir en un avenir meilleur, en Angleterre souvent,  en France parfois.

Des associations d’aide aux migrants et un collectif citoyen  nous ont expliqué  ce qu’ils organisent pour accueillir ou favoriser l’intégration des personnes migrantes : aide matérielle, juridique, mise en relation avec les structures existantes …

Ce sont des initiatives souvent personnelles qui nous prouvent que fraternité et respect de l’autre peuvent redonner espoir à ceux qui ont tout quitté.

Les enfants catéchisés dans les trois paroisses ont été accueilles dès 9h30 .  Ils ont participé à des ateliers « contes », « création de portes et de drapeaux  de la paix et de la tolérance » en lien avec le thème de la différence ,de la solidarité et de l’importance pour chacun de s’informer et de s’interroger sur le  regard porté sur l’autre .
Leurs réalisations ont été offertes pendant la célébration qui a suivi les partages.

Nous avons vécu une célébration eucharistique avec les communautés des trois paroisses et les personnes migrantes qui le souhaitaient. Nombre d’entre eux sont restés.

Au cours de cette messe, notre doyen Gérard Lorgnier a demandé à l’ensemble des participants de dire le Notre Père chacun dans sa langue maternelle, français, polonais, italien, espagnol ,haïtien, comorien ,congolais ,persan.
Un murmure émouvant a rempli l’église dans un instant de communion totale .

Une belle matinée qui donne espoir et force pour continuer à vivre ce chemin vers l’autre ,  notre frère.

Article = Geneviève Caudrelier.
Photos = Thérèse Rudent et Thibaut.

Article publié par Doyenné de l'Ostrevant • Publié le Mardi 15 janvier 2019 - 13h07 • 489 visites

keyboard_arrow_up