account_circle

Notre-Dame des Fièvres

 

 

C’est une toute petite chapelle au coin d’un champ, abritée derrière les bâtiments d’une ferme, à l’entrée de Coutiches en venant de Flines.

 

La première chapelle fut détruite à la Révolution et la statue disparut. Elle abritait une fontaine et beaucoup de personnes malades  venaient invoquer Notre Dame de la fontaine. Une chapelle fut reconstruite, mais plus petite. Des foules nombreuses passaient y prier pour la guérison d’un malade. On invoqua alors Notre Dame des Fièvres.

 

Les pèlerins venaient 9 jours de suite. Ils s’organisaient avec leur famille ou les voisins afin que, pendant neuf  jours il y ait quelqu’un à la chapelle pour prier le chapelet en union avec le malade. D’autres gestes devaient être accomplis : faire neuf fois le tour de la chapelle, allumer un cierge, déposer un linge du malade pendant la prière puis le ramener. On emportait aussi de l’eau dont on frictionnait le malade.

 

« Pour éviter le déplacement de neuf jours consécutifs, ils réunissaient un groupe de neuf personnes pour aller prier Marie ». Voila un bel exemple de soutien et d’entraide envers les malades et leurs proches. A suivre.

 

François Tandonnet

 

               

* Vous trouverez une description plus complète à la fiche 41, pages 90-91 du livret « Chemins des Hommes, Chemin de Dieu ». Ce livret est vendu 10€. Il peut être acheté en librairie, à la maison du diocèse à Raismes et au prieuré du Moustier en Fagne.

 

 

 

 

 

                                                                                                             

Article publié par Cathocambrai • Publié le Lundi 30 avril 2012 - 18h00 • 2130 visites

keyboard_arrow_up