account_circle

Notre-Dame de Hon

 

 

                        Pas loin de la frontière avec la Belgique, à proximité de Bavay, au milieu de la plaine de Malplaquet se trouvait une petite chapelle. Elle a servi de point de repère pendant la bataille de Malplaquet le 11 septembre 1709. Mais il n’en reste plus pierre sur pierre. Elle abritait la statue de Notre-Dame de Hon.

                        Depuis 1215 une tradition populaire rapportée par le frère Jordanez, oratorien, était attachée à cette chapelle. C’était pendant une des épidémies de peste qui ont été nombreuses au moyen âge dans toute l’Europe. Lors d’une procession, en passant devant la chapelle, des pèlerins voient la flamme de leur cierge vaciller, se redresser puis s’éteindre brusquement sans qu’il y ait de vent. Au même moment l’épidémie cessait. Les explications du frère Jordanez énoncent que la Sainte Vierge avait chassé de son bras le démon, les flammes avaient tremblé mais s’étaient redressées. Alors le démon rempli de rage souffla les flammes.

                        En ce début d’année, sachons nous en remettre à Notre Dame par la prière. Par son Fils Jésus, celle qui a écrasé la tête du serpent, mettra en fuite le tentateur.

François Tandonnet

           

* Vous trouverez une description plus complète à la fiche 25, pages 58-59 du livret « Chemins des Hommes, Chemin de Dieu » **.

** le livret « Chemins des Hommes, Chemin de Dieu » est vendu 10€. Il peut être acheté dans les maisons de presse, les librairies Majuscules, le Furet, Machelart, des maisons religieuses, à  la maison du diocèse à Raismes et au prieuré du Moustier en Fagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article publié par Cathocambrai • Publié le Vendredi 17 février 2012 - 11h20 • 1593 visites

keyboard_arrow_up