Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Vendredi 1er mars 2013

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu. (Proposition du livret "S'il te plaît donne-moi un quart d'heure")

03 01 stp2013.jpg 03 01 stp2013.jpg   Les vignerons homicides

EVANGILE DE JESUS-CHRIST SELON SAINT matthieu 21, 33-43.45-46
 
Jésus disait aux chefs des prêtres et aux pharisiens : “Ecoutez une autre parabole : un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il la donna en fermage à des vignerons, et partit en voyage. Quand arriva le moment de la vendange, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de la vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième. De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers, mais ils furent traités de la même façon. Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : « Ils respecteront mon fils. » Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : « Voici l’héritier : allons-y ! Tuons-le, nous aurons l’héritage ! » Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien, quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ?” On lui répond : “Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il donnera la vigne en fermage à d’autres vignerons, qui en remettront le produit en temps voulu.” Jésus leur dit : “N’avez-vous jamais lu dans les Ecritures : la pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire ? C’est là l’oeuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux !”
Aussi, je vous le dis : le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit.”
Les chefs des prêtres et les pharisiens, en entendant ces paraboles, avaient bien compris que Jésus parlait d’eux. Tout en cherchant à l’arrêter, ils eurent peur de la foule, parce qu’elle le tenait pour un prophète.
 
Cette parabole me met en présence de Dieu tel qu’il se présente dans l’Ancien Testament. J’aime l’imaginer amoureux de sa vigne et heureux de la remettre en bon état à des vignerons pour qu’ils lui fassent porter du fruit.
Je suis cette vigne que Jésus a plantée et je suis le premier vigneron qui veille “à ce que Dieu a planté” dans mon cœur depuis mon baptême.
Je relis mon histoire sainte personnelle et je remercie Dieu de toutes les grâces reçues.
Je prends conscience aussi de tous les refus et même peut-être de toutes les mises à mort des appels que Dieu m’a adressés.
Je pense aussi à l’Eglise que nous formons tous ensemble : “Le royaume de Dieu vous sera enlevé…” Le royaume vient parfois par d’autres que nous, croyants ou non…
Même s’il n’est pas facile de le reconnaître, restons dans l’admiration. Que le Seigneur nous garde sa confiance, nous voulons que sa vigne porte du fruit.

Fintxt Fintxt  

 

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Vendredi 01 mars 2013 - 00h00 • 1416 visites

Actualités de l'Eglise

Le Pape crée cinq nouveaux cardinaux lors d’un consistoire
Le Pape a créé mercredi cinq nouveaux cardinaux lors d'un consistoire.

Nouveau numéro de la revue Unité des chrétiens : « Invitation aux voyages »
Ce numéro d’Unité des Chrétiens se propose d’envisager les vacances, le repos, le tourisme...

Homélie du cardinal Poupard pour le VIIe centenaire de l’Enclave des papes
Le cardinal Paul Poupard, président émérite du Conseil pontifical pour la Culture, nommé par le...

Commentaires du dimanche 2 juillet
2 juillet 2017, 13e dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

Homélie du dimanche 2 juillet
13éme dimanche du Temps Ordinaire

Haut de page