Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Mardi 26 mars 2013

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu. (Proposition du livret "S'il te plaît donne-moi un quart d'heure")

03 26 stp2013.jpg 03 26 stp2013.jpg  “Il faisait nuit…”
Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 13, 21-33, 36-38
 
A l’heure où Jésus passait de ce monde à son père, au cours du repas qu’il prenait avec ses disciples, il fut bouleversé au plus profond de lui-même, et il attesta : “Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera.” Les disciples se regardaient les uns les autres, sans parvenir à comprendre de qui Jésus parlait. Comme il y avait à table, tout contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait, Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler. Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : “Seigneur, qui est-ce ?” Jésus lui répond : “C’est celui à qui j’offrirai la bouchée que je vais tremper dans le plat.” Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote. Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : “Ce que tu fais, fais-le vite.” Mais aucun des convives ne comprit le sens de cette parole. Comme Judas tenait la bourse commune, certains pensèrent que Jésus voulait lui dire d’acheter ce qu’il fallait pour la fête, ou de donner quelque chose aux pauvres. Quand Judas eut pris la bouchée, il sortit aussitôt ; il faisait nuit. Quand il fut sorti, Jésus déclara : “Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu en retour lui donnera sa propre gloire ; et il la lui donnera bientôt. Mes petits enfants, je suis encore avec vous, mais pour peu de temps, et vous me chercherez. J’ai dit aux Juifs : là où je m’en vais, vous ne pouvez pas y aller. Je vous le dis maintenant à vous aussi. Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi.” Simon-Pierre lui dit : “Seigneur, où vas-tu ?” Jésus lui répondit : “Là où je m’en vais, tu ne peux pas me suivre pour l’instant ; tu me suivras plus tard.” Pierre lui dit : “Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant ? Je donnerai ma vie pour toi !” Jésus réplique : “Tu donneras ta vie pour moi ? Amen, amen, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois.”
 
L’heure avance, l’étau se resserre. Jésus tente de préparer ses disciples à vivre le choix décisif qui s’ouvre devant eux : trahir ou tenir bon quand le vent tourne, nier ou affirmer être “des siens”. Judas, Pierre sont alertés sur leur fragilité devant l’épreuve qui les attend.
Judas préfère ne pas entendre et part seul dans la nuit.
Pierre ne sait pas encore que “l’esprit est plein d’ardeur, mais la chair est faible”, même si Jésus tente de l’avertir encore quelques heures après. Il est tellement sûr de lui-même et des chemins à prendre pour que le royaume de Dieu advienne !
Il faisait nuit…
C’est au coeur de cette nuit, “maintenant”, que Jésus annonce son départ et sa glorification toute proche.
Seigneur, au coeur ou au creux de l’épreuve ou de la tentation donne-moi de croire envers et contre tout que “la ténèbre n’est pas ténèbre devant toi” et que “la nuit, comme le jour est lumière” (Ps 139, 12).
Fintxt Fintxt  

 

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Mardi 26 mars 2013 - 00h00 • 1073 visites

Haut de page