Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Jeudi 20 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu. (Proposition du livret "S'il te plaît donne-moi un quart d'heure" )

Voir ou ne pas voir

 

EVANGILE DE JESUS-CHRIST SELON SAINT LUC 16, 19-31

 

Jésus disait cette parabole : “Il y avait un homme riche qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux. Un pauvre, nommé Lazare, était couché devant le portail, couvert de plaies. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais c’étaient plutôt les chiens qui venaient lécher ses plaies. Or, le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; il leva les yeux et vit de loin Abraham avec Lazare tout près de lui. Alors, il cria : “Abraham, mon père, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper dans l’eau le bout de son doigt pour merafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise. — Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur. Maintenant il trouve ici la consolation, et toi, c’est ton tour de souffrir. De plus, un grand abîme a été mis entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient aller vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne vienne pas vers nous.” Le riche répliqua : “Eh bien ! Père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. J’ai cinq frères : qu’il les avertisse pour qu’ils ne viennent pas, eux aussi, dans ce lieu de torture !” Abraham lui dit : “Ils ont Moïse et les prophètes : qu’ils les écoutent !” “Non, père Abraham, dit le riche, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.” Abraham répondit : “S’ils n’écoutent pas Moïse ni les prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.”

 

De leur vivant, déjà, l’homme riche et Lazare sont séparés par un abîme. L’homme riche est enfermé dans le luxe, la jouissance de la vie. Il ne voit pas, ou ne veut pas voir, Lazare souffrant, dehors, à sa porte.

A leur mort, renversement de situation : L’homme riche souffre terriblement dans la fournaise. Abraham répond : “Mon enfant, rappelle-toi !”

“Rappelle-toi” : ces paroles sont aussi pour moi : invitation à la relecture de mes journées*, de ma vie.

Quand je détourne les yeux ou les ferme sur ce qui dérange mon confort, ma tranquillité, est-ce que je ne me comporte pas comme l’homme riche, qui n’a même pas de nom ?

Un grand abîme a été mis entre l’homme riche et Lazare.

Seigneur, tu t’es fait proche des petits, des exclus. Mets en moi le désir de jeter des ponts afin de rejoindre ceux que la société rejette ou ignore.

Que mon regard se porte au loin, vers ces hommes et ces femmes qui, avec l’aide du Comité catholique contre la faim et pour le développement – Terre Solidaire, luttent sans cesse pour plus de justice et de paix.

 

* Voir la page "Relire sa journée"

Fintxt Fintxt  

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Jeudi 20 mars 2014 - 00h00 • 601 visites

Le temps de l'Eglise

Nativité de Saint Jean Baptiste — Solennité

Lectures du jour :

> Avec Messe Infos

Actualités de l'Eglise

La papauté en Avignon fête ses 700 ans
L'Enclave des Papes va célébrer ses 700 ans. Le cardinal Poupard, prélat français et président...

Narthex : Un été riche en découvertes artistiques
La revue numérique Narthex est pensée comme un espace de dialogue entre la société et...

La cité du vin à Bordeaux
Le 28 juin 2007, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la...

Fête de la musique : A la découverte de la musique liturgique
Pour la Fête de la musique célébrée ce 21 juin, nous vous proposons de découvrir le...

Sortie du livre : « Tous utiles, tous acteurs »
A l’occasion de la sortie du livre : « Tous utiles, tous acteurs »,...

Haut de page