Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Mercredi 2 avril

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu. (Proposition du livret "S'il te plaît donne-moi un quart d'heure" )

C’est tout son Père !

 

EVANGILE DEJE SUS-CHRIST SELON SAINT JEAN 5, 17-30

 

Jésus leur déclara : “Mon Père, jusqu’à maintenant, est toujours à l’oeuvre, et moi aussi je suis à l’oeuvre.” C’est pourquoi, de plus en plus, les Juifs cherchaient à le faire mourir, car non seulement il violait le repos du sabbat, mais encore il disait que Dieu était son propre Père, et il se faisait ainsi l’égal de Dieu. Jésus reprit donc la parole. Il leur déclarait : “Amen, amen, je vous le dis : le Fils ne peut rien faire de lui-même, il fait seulement ce qu’il voit faire par le Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement. Car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait. Il lui montrera des oeuvres encore plus grandes, si bien que vous serez dans l’étonnement. Comme le Père, en effet, relève les morts et leur donne la vie, le Fils, lui aussi, donne la vie à qui il veut. Car le Père ne juge personne : il a donné au Fils tout pouvoir pour juger, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui ne rend pas honneur au Fils ne rend pas non plus honneur au Père, qui l’a envoyé. Amen, amen, je vous le dis : celui qui écoute ma parole et croit au Père qui m’a envoyé, celui-là obtient la vie éternelle et il échappe au Jugement, car il est déjà passé de la mort à la vie. Amen, amen, je vous le dis : l’heure vient – et c’est maintenant – où les morts vont entendre la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront. Comme le Père a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d’avoir la vie en lui-même et il lui a donné le pouvoir de prononcer le Jugement, parce qu’il est le Fils de l’homme. Ne soyez pas surpris ; l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux vont entendre sa voix, et ils sortiront : ceux qui ont fait le bien, ressuscitant pour entrer dans la vie ; ceux qui ont fait le mal, ressuscitant pour être jugés. Moi, je ne peux rien faire de moi-même ; je rends mon jugement d’après ce que j’entends, et ce jugement est juste, parce que je ne cherche pas à faire ma propre volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.”

 

“Tu veux cela ? Mais pour quelle raison ?”, dit le père à sa fille.

Tu fais tel choix, quelle justification donnes-tu ? Est-ce par envie ou bien y a-t-il une raison ?

Guérir un jour de sabbat est une chose, maintenant, il faut s’expliquer. Pourquoi guérir et justement le jour du sabbat ? Jour sacré où les Juifs ne s’occupent que de Dieu et nullement des choses de la terre. La réponse de Jésus est assez désarmante : tel père, tel fils. Le Père oeuvre sans cesse, ainsi le Fils établit la présence de Dieu (son règne) sans cesse et en tous lieux ; nous pouvons porter le regard sur Jésus : ce qu’il fait et dit, le Père l’accomplit pareillement. Cette guérison fait grandir la présence de Dieu chez les siens.

Je prends le temps de relire patiemment chaque phrase de cet évangile.

Si le sens ne saute pas aux yeux, une certaine familiarité peut s’établir à la longue. J’ai raison d’aimer Jésus… j’ai des raisons de l’aimer et de le faire aimer…

Peut-être, à la fin de ce carême, je deviendrai davantage comme lui capable de communier au Père et à mes frères.

Fintxt Fintxt  

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Mercredi 02 avr 2014 - 00h00 • 825 visites

Actualités de l'Eglise

Père Gilles Drouin :  » Tant d’images et de visages, habitent définitivement mon cœur depuis ces moments incroyables »
Gilles Drouin, prêtre du diocèse d’Évry, chargé d’enseignement au séminaire d’Issy les...

Commentaires du dimanche 27 août
27 août 2017, 21e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

Homélie du dimanche 27 août
21éme dimanche du Temps Ordinaire

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

Haut de page