Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Jeudi 3 avril

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu. (Proposition du livret "S'il te plaît donne-moi un quart d'heure" )

Fais du neuf !

 

EVANGILE DE JESUS-CHRIST SELON SAINT JEAN 5, 31-47

 

Jésus disait aux Juifs : “Si je me rendais ce témoignage à moi-même, mon témoignage ne serait pas vrai ; il y a quelqu’un d’autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu’il me rend est vrai. Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean Baptiste, et il a rendu témoignage à la vérité. Moi, je n’ai pas à recevoir le témoignage d’un homme, mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés. Jean était la lampe qui brûle et qui éclaire, et vous avez accepté de vous réjouir un moment à sa lumière. Mais j’ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : ce sont les oeuvres que le Père m’a données à accomplir ; ces oeuvres, je les fais, et elles témoignent que le Père m’a envoyé. Et le Père qui m’a envoyé, c’est lui qui m’a rendu témoignage. Vous n’avez jamais écouté sa voix, vous n’avez jamais vu sa face, et sa parole ne demeure pas en vous, puisque vous ne croyez pas en moi, l’envoyé du Père. Vous scrutez les Ecritures parce que vous pensez trouver en elles la vie éternelle ; or, ce sont elles qui me rendent témoignage, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! La gloire, je ne la reçois pas des hommes ; d’ailleurs, je vous connais : vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu. Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, celui-là, vous le recevrez ! Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ! Ne pensez pas que c’est moi qui vous accuserai devant le Père. Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Si vous croyiez en Moïse, vous croiriez aussi en moi, car c’est de moi qu’il a parlé dans l’Ecriture. Mais si vous ne croyez pas ce qu’il a écrit, comment croirez-vous ce que je dis ?”

 

L’appel de la vie nous rejoint, que l’on soit révolutionnaire ou chercheur, soudeur ou chirurgien, facétieux ou classique : fais du neuf dans ta vie ! Certains même font du neuf avec du vieux. Notre peau qui se ride fait sans cesse du neuf, car de nouvelles cellules remplacent les anciennes pour donner souplesse et santé à tout le corps.

 

Qu’est-ce qui est vieux alors ? Rien ? Mais si, l’attitude que désigne le Christ quand il dit : “Vous n’avez jamais écouté sa voix, vous n’avez jamais vu sa face…” Le péché ne consiste-t-il pas à se couper de la vie, du Père et de son Fils, de ses frères et soeurs et finalement de soi ?

 

La foi fait du neuf, non pas en créant de nouveaux “machins” si séduisants soient-ils mais en nous faisant quitter l’homme ancien, celui qui se méfie, qui se cache… comme Adam au jardin d’Eden. Fais du neuf, crois-en Jésus, convertis-toi ! C’est le premier service du baptisé.

Fintxt Fintxt  

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Jeudi 03 avril 2014 - 00h00 • 831 visites

Haut de page