Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Archives

« Poser et se reposer. »

Tel était le thème proposé cette année aux 70 lycéens et étudiants du diocèse et venus pour une semaine, se ressourcer à Taizé.

le Dimanche 23 fév 2003

ressourcement ressourcement   Taizé en février, quelle idée me diront ceux qui connaissent ?
« Il doit y faire froid et en plus il n’y aura personne » avait-on entendu avant de partir.

Pourtant ce sont deux bus qui se rendent en Bourgogne ce lundi 17 février.
Les 7 heures de trajets passent très vite. On s’éveille doucement ou on essaie de prolonger sa nuit. Après deux heures de route, notre bus cambrésien retrouve celui des valenciennois, des douaisiens et des maubeugeois sur une aire de Reims.
Après la pause traditionnelle et obligatoire, nous reprenons la route. Dans chacun des bus se vit la même chose : on fait d’abord connaissance à l’aide de petits formulaires internationaux (chacune des questions est dans une langue différente !!). Puis Paul nous propose un « question pour un bourguignon », deux équipes s’affrontent sur des questions portant sur la communauté de Taizé et sur la région. Enfin, un petit groupe nous propose un temps de prière, et explique aux nouveaux ce qu’est Taizé, son esprit et nous donne quelques conseils pour bien le vivre.

A la descente du bus nous recevons une enveloppe avec le nom d’un des participants et devenons ainsi son ou sa filleul(e). Nous lui confions ce pour quoi nous sommes à Taizé, pour qui nous voulons vivre Taizé et les visages emportés en nous …

Il est 15h quand nous arrivons sur la colline sous un grand soleil.
Quel calme ! C’est vrai qu’il n’y a pas grand monde mais n’est-on pas là pour se poser et nous reposer !

Après le repas, nous nous installons dans les chambres. Le diocèse est ensuite rassemblé pour diverses infos et une répartition des jeunes entre les animateurs pour les moments de Vie Quot.
19h : le repas est servi en salle 10 et nous faisons connaissance avec un groupe d’américains, des arrageois et de gens de Charleville-Mézières.
On se rassemble ensuite tous à l’église de la réconciliation pour le temps de prière du soir.

Toute la semaine sera rythmée par les temps de prière ( matin, midi et soir)que nous partageons avec Frère Roger et les 120 frères que compte la communauté. Chants et lecture de la Parole nous aident à prier et poser nos vies devant Dieu. Chacun lui présente ses joies, ses peines ou difficultés.
Les introductions bibliques et les partages en petits groupes nous aident également à une relecture de vie.
L’étude de la lettre de Frère Roger : « Dieu ne peut qu’aimer » nous amène à réfléchir sur la confiance, la foi, le pardon, la souffrance et la paix.

« La foi n’est pas l’aboutissement d’un effort, elle est don de Dieu : c’est Dieu qui donne jour après jour d’avancer de nos hésitations vers la confiance en lui. »

« Dieu attend que nous nous préparions à devenir porteurs de joie et de paix »

« Soutenus les uns par les autres, ne nous laissant pas arrêter par les obstacles….. Oui, Dieu nous veut heureux. »


La joie ou les larmes provoquées par ces partages profonds, les interrogations suscitées lors des échanges ou les prières aident les jeunes à grandir, à se reconstruire et à envisager l’après-Taizé autrement.
Chacun de nous a essayés de poser ce qui l’encombrait pour repartir ensuite, reposer et transformer.

« Ne t’arrête pas, va de l’avant, que ton âme vive ! »
C’est cette phrase que nous pouvions lire souvent sur les carnets de chants que chacun signe dans le bus lors du retour.
Le message de Taizé semble être compris, ce pélé n’était qu’une étape, il faut rentrer et poursuivre sa route avec le Christ, avec les Autres ( ceux que j’aime et ceux que j’apprécie moins…) … « et la vie sera belle. »

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié Mardi 25 fév 2003 - 18h53 • 1710 visites

Actualités de l'Eglise

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

JMJ 1997 : présentation des Journées mondiales de la Jeunesse, par Mgr Dubost.
JMJ 1997 : Discours d'introduction de Monseigneur Michel Dubost, alors évêque aux Armées.

Documents épiscopat : « Ces églises qui font l’Eglise »
A l’occasion de la sortie de la revue Documents épiscopat : "Ces églises qui font l'église",...

JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »
JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »....

Haut de page