Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

S'il te plaît... donne-moi un quart d'heure...28 mars

Prier avec l'Evangile

Depuis le Mardi 28 mars 2006

 

Mardi de la quatrième semaine de Carême

 

Qu'est-ce que je veux

 

Évangile de Jésus-Christ selon St Jean 5, 1-9b

 

A l’occasion d’une fête des Juifs, Jésus monta à Jérusalem. Or, à Jérusalem, près de la Porte des Brebis, il existe une piscine qu'on appelle en hébreu Bézatha. Elle a cinq colonnades,  sous lesquelles étaient couchés une foule de malades : aveugles, boiteux et paralysés.  Il y en avait un qui était malade depuis trente-huit ans.  Jésus, le voyant couché là, et apprenant qu'il était dans cet état depuis longtemps, lui dit : « Est-ce que tu veux retrouver la santé ? »  Le malade lui répondit : « Seigneur, je n'ai personne pour me plonger dans la piscine au moment où l'eau bouillonne ; et pendant que j'y vais, un autre descend avant moi. »  Jésus lui dit : « Lève-toi, prends ton brancard, et marche. »  Et aussitôt l'homme retrouva la santé. Il prit son brancard : il marchait !

 

Par l'imagination je peux me représenter un jour de fête chez les juifs.

 

Jésus n'est pas là, il est dans un lieu un peu surprenant, proche de la magie, au milieu d'une foule de malades.

Il parle à un paralysé et, à travers lui, à cette part  d'humanité qui est en chacun de nous :

« Est-ce que tu veux retrouver la santé ? »

La santé, le salut, se sont des mots très proches.

 

Qu'est-ce que je veux vraiment ?

Le paralysé énumère ses espoirs et ses échecs.

Je peux faire aussi la liste de mes attentes et de mes déceptions.

"Lève-toi, prends ton brancard et marche."

Voilà ce que me dit Jésus aujourd'hui parce qu’Il est mon salut.

 

Garder un moment en moi cette invitation puis, considérer mon avenir immédiat.

 

Jésus, pas un autre, me donne la force, maintenant, d'assumer ce quotidien qui me paralysait.

Article publié par Maison du Diocèse (1) • Publié Dimanche 26 mars 2006 - 16h00 • 1425 visites

Haut de page