Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

S'il te plaît... vendredi 23 février

Prier avec le livre d'Isaîe

le Vendredi 23 fév 2007


Le jeûne qui plaît au Seigneur

 
Lecture du livre d’Isaïe 58, 5- 9

Est-ce là le jeûne qui me plaît ? Est-ce là votre jour de pénitence ? Courber la tête comme un roseau, coucher sur le sac et la cendre, appelles-tu cela un jeûne, un jour bien accueilli par le Seigneur ?
Quel est donc le jeûne qui me plaît ? N'est-ce pas faire tomber les chaînes injustes, délier les attaches du joug, partage partage  rendre la liberté aux opprimés, briser tous les jougs ? N'est-ce pas partager ton pain avec celui qui a faim recueillir chez toi le malheureux sans abri, couvrir celui que tu verras sans vêtement, ne pas te dérober à ton semblable ? Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et tes forces reviendront rapidement. Ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t'accompagnera. Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : « Me voici. »

         C’est le désir du Seigneur de me dire « me voici ».
Rester sur cette parole qui est une promesse : notre Alliance s’affermira :

   « Tu appelleras et le Seigneur répondra. Tu crieras, et il dira : « me voici. »


Pour cela, me laisser éclairer par ces paroles d’Isaïe sur « le jeûne qui plaît au Seigneur » :
Briser tous les jougs, partager, accueillir… et aussi réconforter.
Entrer dans une manière d’être en relation qui libère l’autre, lui donne de l’espace, de la vie.


Seigneur, à quel jeûne m’invites-tu ces semaines-ci ? Je sais, je crois que ce que j’entreprendrai dans ce sens fera jaillir ta lumière et mes forces reviendront rapidement.


Désirer que sa lumière jaillisse comme l’aurore… et pour cela m’engager dans une petite décision. 
 

Article publié par Maison du Diocèse (1) • Publié Mercredi 21 février 2007 • 1054 visites

Haut de page