retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

29 mars 2011

Combien de fois pardonner ?
Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18, 21-35
29mars stp2011 29mars stp2011   Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : “Seigneur, quand mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ?” Jésus lui répondit : “Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois. En effet, le Royaume des cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est à dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.” Saisi de pitié, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.credi 30 mars – Mais, en sortant, le serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !” Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.” Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé.
 
Qui est ce débiteur qui doit I0 000 talents, sinon chacun de nous, moi ?
Je demande la grâce de connaître l’étendue de mon péché : “Fais-moi connaître mon péché.” Le curé d’Ars et bien d’autres saints ont fait cette prière, non sans trembler. Je n’ai pas de quoi rembourser.
Dix mille talents, un million d’euros, c’est écrasant !
Vient alors la grâce de demander pardon : “Tombant alors à ses pieds… Sois patient avec moi.” “En ta grande miséricorde, efface mon péché” (Ps 51). “Pris de compassion, il lui remit sa dette”… cadeau immense, celui de Jésus sur la croix.
Le coeur dilaté, le débiteur pardonné aurait dû tomber dans les bras de quiconque lui devait quelque chose. Et nous-mêmes tout remplis de la miséricorde patiente de Dieu, nous devrions trouver la joie de pardonner soixante-dix fois sept fois à quiconque nous doit quelque chose, cent pièces d’argent, 30 euros.

L’amour de Dieu et des autres va de pardons reçus en pardons donnés. “Pardonne-nous… comme nous pardonnons…”

Fintxt Fintxt  

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié le Mardi 29 mars 2011 - 00h00 • 1879 visites

keyboard_arrow_up