retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

9 avril 2011

Oser se prononcer
Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 7, 40-53
09avril stp2011 09avril stp2011   Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : “C’est vraiment lui, le grand Prophète !” D’autres disaient : “C’est lui le Messie !” Mais d’autres encore demandaient : “Est-ce que le Messie peut venir de Galilée ? L’Ecriture dit pourtant qu’il doit venir de la descendance de David et de Bethléem, le village où habitait David !” C’est ainsi que la foule se divisa à son sujet. Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui. Voyant revenir les gardes qu’ils avaient envoyés arrêter Jésus, les chefs des prêtres et les pharisiens leur demandèrent : “Pourquoi ne l’avez-vous pas ramené ?” Les gardes répondirent : “Jamais un homme n’a parlé comme cet homme !” Les pharisiens leur répliquèrent : “Alors, vous aussi, vous vous êtes laissés égarer ? Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ? Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits !” Parmi les pharisiens, il y avait Nicodème, qui était allé précédemment trouver Jésus ; il leur dit : “Est-ce que notre Loi permet de condamner un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ?” Ils lui répondirent : “Alors, toi aussi, tu es de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée !” Puis ils rentrèrent chacun chez soi.
 
“Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ?”
Nicodème, l’un des pharisiens, va oser affronter le mépris des siens, de ceux de son groupe d’appartenance.
Lui qui a osé aller de nuit trouver Jésus, lui exprimer et sa foi et ses questions existentielles (Jean 3), il ose maintenant, en plein jour, rappeler à ceux de son parti, les exigences de la loi dont ils se disent les garants ! Ce faisant, il cherche à sauver Jésus. D’autres vont peu à peu le rejoindre, sans se prononcer ouvertement de peur d’être exclus de leur communauté (Jean 12,42). Nicodème poursuivra son chemin de foi et se joindra à Joseph d’Arimathie après la mort de Jésus, pour l’ensevelissement : geste de respect, de reconnaissance, mais aussi de courage.

A la lumière du cheminement de Nicodème, j’interroge ma vie : mes prises de position, mes réactions, mes choix, mes silences ou mes paroles, mes engagements manifestent-ils explicitement que je suis disciple de Jésus, que je suis “des siens” ?

Fintxt Fintxt  

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié le Samedi 09 avril 2011 • 1880 visites

keyboard_arrow_up