retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

13 mars 2011 - 1er dimanche de carême

Tenir bon avec Jésus
Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (4, 1-11)
13mars stp2011 13mars stp2011   Jésus, après son baptême, fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s’approcha et lui dit : “Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.” Mais Jésus répondit : “Il est écrit : ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.” Alors le démon l’emmène à la ville sainte, à Jérusalem, le place au sommet du temple et lui dit : “Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.” Jésus lui déclara : “Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu.” Le démon l’emmène encore sur une très haute montagne et lui fait voir tous les royaumes du monde avec leur gloire. Il lui dit : “Tout cela, je te le donnerai, si tu te prosternes pour m’adorer.” Alors, Jésus lui dit : “Arrière, Satan ! Car il est écrit : c’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, et c’est lui seul que tu adoreras.” Alors, le démon le quitte. Voici que des anges s’approchèrent de lui, et ils le servaient.
 
Le mal est une réalité qui me dépasse. Si Jésus, dans son humanité, affronte le démon au désert, c’est pour ouvrir un passage à ses frères. La victoire contre les forces du mal a déjà commencé !
Les tentations que rencontre Jésus sont aussi les miennes : la soif de posséder, de me prendre pour seule référence, de dominer et de me bâtir des dieux à ma mesure ; c’est un combat vieux comme le monde.
“En dehors de moi, vous ne pouvez rien faire”, dit Jésus
( Jean 15,5). Je ne peux pas lutter d’égal à égal avec le mal ;je suis trop faible pour cela, car il se fait toujours terriblement fascinant. Or, Jésus me propose un Royaume de justice et de paix, d’amour et de vérité et il combat avec moi, y compris dans les pires situations où je risque de perdre pied.
Est-ce que je crois en l’amour sauveur de Jésus ?

Dans l’eucharistie de ce jour, j’accueille son pardon et oriente mon coeur à la louange, sans regarder en arrière. Je lui confie mes pauvretés personnelles, les tentations auxquelles je suis confronté, mes échecs et mes réussites.

 

Fintxt Fintxt  

Si vous le désirez, vous pouvez déposer un commentaire ici.

Il sera transmis à l'équipe de rédaction du livret

et à l'équipe cathocambrai.com.

Il pourra être mis en ligne sur le site.

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié le Samedi 12 mars 2011 - 22h45 • 2666 visites

keyboard_arrow_up