Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Le calvaire Cochet

Si les chapelles et les oratoires sont disposés au long des routes et des chemins, ou blottis auprès de quelques maisons, les calvaires se trouvent généralement à un croisement, c’est la croix des chemins !
Selon les régions c’est une croix en pierre, en Bretagne, c’est en granite et le Christ en croix est entouré de personnages figurant des épisodes de la Passion. Quelquefois on trouve des monuments en fer forgé…
Dans notre région, le calvaire est souvent abrité sous un bâtiment en demi-cercle, ou même une petite chapelle, comme c’est le cas pour le calvaire Cochet de Prisches sur la route du Nouvion.
De nombreux calvaires ont été élevés à l’occasion de prédications appelées missions.
Aménagés, embellis d’arbustes ou d’arbres, voire éclairés la nuit, ces monuments veulent nous permettre de rester dans un cheminement avec le Christ. Par sa mort, Jésus accomplit la volonté du Père. Le 3ème jour, sa résurrection est le signe de notre propre résurrection.
Aux carrefours de nos vies, ces crucifix ravivent en nous que le Christ est venu pour tous les hommes, folie pour les païens !

 

François Tandonnet 

               
Vous trouverez une description plus complète à la fiche 11, pages 30-31 du livret « Chemins des Hommes, Chemin de Dieu ». Ce livret est vendu 10€.  Il peut être acheté en librairie, à la maison du diocèse à Raismes et au prieuré du Moustier en Fagne.
                                                                             

Article publié par Cathocambrai • Publié Vendredi 15 juin 2012 • 1111 visites

Haut de page