retour  Vie du diocèse -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Homélie : messe chrismale 2021

mardi 30 mars 2021 - Cathédrale de Cambrai

Avec la nomination à l’épiscopat du Père Marc Beaumont, l’un des prêtres de notre diocèse, je me suis rappelé le livre du Pape Jean-Paul II, « Levez-vous ! allons ! » qui retrace son ministère épiscopal à Cracovie (Levez-vous ! Allons ! Plon/Mame 2004). Le titre de ce livre reprend la parole du Christ dans la Passion selon saint Marc qui a été proclamée dimanche dernier (Mc 14,42). Dans son introduction, le Pape écrit, « Les yeux fixés sur le Christ, soutenus par l’espérance qui ne déçoit pas, marchons ensemble sur les chemins du nouveau millénaire ».

Aujourd’hui en face de vous, cher confrère évêque, chers prêtres, séminaristes, diacres, laïcs en mission ecclésiale et vous tous fidèles du Christ, j’aimerais vous redire :

« Levez-vous ! Allons ! ».

Levez-vous pour devenir les disciples missionnaires du troisième millénaire !

Allons ensemble avec le Christ, l’unique Sauveur, qui nous donne part à l’Esprit de Dieu.

Comme Jésus l’a annoncé en inaugurant son ministère dans la synagogue de son village d’enfance, l’Esprit-Saint remplit de joie le cœur de ceux qui désirent vivre de son Évangile.

Cet Esprit libère du mal et du péché ceux qui cherchent à aimer Dieu et leur prochain.

Cet Esprit ouvre les portes de l’alliance éternelle à ceux qui cherchent à suivre le Christ.

En cette messe chrismale où je consacre le Saint-Chrême, nous reconnaissons que l’Esprit-Saint dont le Christ a été porteur, nous a été transmis. C’est en cela que se réalise l’accomplissement dont parle Jésus dans l’évangile. Saint Athanase au 4ème siècle affirmait : « Le Verbe a assumé la chair pour que nous puissions recevoir l’Esprit-Saint. Dieu s’est fait porteur de la chair pour que l’homme puisse devenir porteur de l’Esprit » (Discours sur l'incarnation du Verbe).

L’Esprit-Saint est donné concrètement au Baptême, à la Confirmation et à l’Ordination des prêtres et des évêques. Ce sont les trois sacrements où le Saint-Chrême est utilisé. A la suite du Christ, les baptisés, les prêtres et les évêques, peuvent proclamer : « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction » (Lc 4,18).

En cette messe chrismale, rendons grâce à Dieu pour le don de l’Esprit-Saint.

Il est Dieu qui se donne à nous. Le reconnaître ainsi, c’est reconnaître l’égalité de dignité entre tous les membres de l’Église. Par le baptême, nous sommes chacun, nouveau-né comme adulte, laïc comme clerc, lié à Dieu par un lien d’amour personnel et éternel.

En reconnaissant l’Esprit-Saint comme une des trois Personnes divines, nous témoignons de Dieu qui veut étendre son Règne d’amour au monde visible et invisible et nous nous rendons disponibles à le servir. Ainsi, pour l’ensemble des baptisés-confirmés, l’Esprit-Saint les configure au Christ serviteur pour faire retentir la Bonne Nouvelle du Règne de Dieu dans tous les domaines de la société. Quant aux évêques et aux prêtres, l’Esprit-Saint les configure au Christ Prêtre et Pasteur pour guider et édifier le Peuple de Dieu dans les liens de son amour.

Cette œuvre de l’Esprit de Dieu dans notre vie et dans le cœur de votre vie de prêtre, vous l’exprimiez Père Marc, hier au moment où vous deveniez évêque de Moulins. Je vous cite : « En répondant à l'appel à devenir prêtre je faisais le don ma vie au Christ pour le service de son Église. S'il y a eu parfois des épreuves à traverser, Il a toujours été présent. Aujourd'hui, tel Abraham, c'est avec la force de la foi que je pars, habité de la question de Marie « Comment cela va-t-il se faire ? » et de la confiance en la réponse de l'ange « rien n'est impossible à Dieu ».

Le 16 mai prochain à votre ordination, vous recevrez une nouvelle fois l’onction du Saint-Chrême. Il manifestera le don de l’Esprit-Saint pour vous consacrer au cœur du Christ Pasteur et vous soutenir dans le ministère des apôtres.

Le Pape Jean-Paul II écrivait en conclusion à son livre : « L’amour de Dieu ne nous charge pas de fardeaux que nous ne sommes pas en mesure de porter… Quand il demande, il donne l’aide nécessaire. Je parle de cela du lieu où l’amour du Christ Sauveur m’a conduit, me demandant de sortir de ma terre pour porter du fruit ailleurs… Faisant écho aux paroles de notre Maître et Seigneur, je redis donc, moi aussi à chacun de vous : ‘Levez-vous ! Allons !’. Allons en nous fiant au Christ. Lui nous accompagnera sur le chemin, jusqu’au but que Lui seul connaît. ».

 

+ Vincent Dollmann

Archevêque de Cambrai

Article publié par Service communication • Publié le Vendredi 02 avril 2021 • 174 visites

Cette page provient de la rubrique : Mgr Vincent Dollmann / Interventions & homélies

keyboard_arrow_up