account_circle

Saint Hugues et Saint Achaire

 

 

  

On réalise mal l’étendue du territoire de certaines abbayes.

 

Ainsi l’abbaye de Jumièges, construite sur un méandre de la Seine au 7ème siècle, et l’abbaye de saint Wandrille reçoivent des étendues de terres considérables (c’est sans doute ainsi que Haspres devint prévôté de Jumièges).

 

Elles sont données par Hugues, petit fils de Pépin d’Eristale, quand il prit l’habit dans l’abbaye de Jumièges dont il devient abbé. Il sera aussi évêque de Rouen et de Paris avant de revenir finir ces jours à Jumièges.

 

Il aura été précédé par saint Achaire, originaire du Poitou.

 

Il sera le septième abbé de Jumièges. A sa mort ses reliques ont eu la réputation de guérir les « acariâtres », en fait les personnes atteintes de troubles mentaux.

 

Lorsque dans les années 850, les vikings menacèrent puis mirent à sac l’abbaye de Jumièges, les moines rejoignent la prévôté d’Haspres et y amènent les reliques de saint Achaire et saint Hugues. Elles ne quitteront plus Haspres malgré des demandes insistantes des moines de Jumièges.

 

 

François Tandonnet
* Vous trouverez une description plus complète à la fiche 4, page 16 et 17 du livret « Chemins des Hommes, Chemin de Dieu ». Ce livret est vendu 10€. Il peut être acheté en librairie, à la maison du diocèse à Raismes et au prieuré du Moustier en Fagne.

Article publié par Cathocambrai • Publié le Mercredi 06 juin 2012 • 3518 visites

keyboard_arrow_up