account_circle

Sainte Renelde, martyre

 
Sainte Renelde était la fille du comte Witger et de sainte Amalberge. Sa sœur Sainte Gudule est la patronne de Bruxelles et son frère aurait été évêque de Cambrai. Très jeune, elle choisit la vie monastique.
Auparavant, après que ses parents se soient retirés chacun dans un monastère, Renelde voulut remettre tous ses biens à l’Eglise. Elle se rendit au monastère de Lobbes où aucune femme ne pouvait entrer. Renelde patienta trois jours, jeûnant et priant. Au cours de la troisième nuit, la porte de l’église de l’abbaye s’ouvrit. Les moines trouvèrent Renelde étendue les bras en croix dans l’église. Elle leur remit ses biens et partit pour un pèlerinage de sept ans à Jérusalem et dans le pays de Jésus. Puis elle regagna le monastère de Lobbes.
Vers 680, des barbares firent irruption dans la région. Renelde et deux compagnons se réfugièrent dans l’église. Découverts, ils subirent des supplices et eurent la tête tranchée.
Renelde avait guéri de nombreux malades de son vivant. Bientôt un grand nombre de miracles eurent lieu dans l’église de son martyre, lieu de sa sépulture. Sainte Renelde est invoquée pour les plaies et les maladies des yeux.

La chapelle se trouve à Condé sur Escaut sur la paroisse Saint-François en Val d’Escaut.

 

François Tandonnet

               
 
               
* Vous trouverez une description plus complète à la fiche 30 pages 68-69 du livret** « Chemins des Hommes, Chemin de Dieu ». Ce livret est vendu 10€. Il peut être acheté dans les maisons de presse, les librairies Majuscules, le Furet, Machelart, des maisons religieuses, la maison du diocèse à Raismes et au prieuré du Moustier en Fagne.
 

Article publié par Cathocambrai • Publié le Mercredi 29 février 2012 • 3300 visites

keyboard_arrow_up