retour  Vie du diocèse -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Soirée conférence-débat « Comment être scientifique et croyant en Dieu au XXIème siècle ? »

Accusé Dieu, levez-vous !

L’expression fera sourire : elle nourrit pourtant l’ouvrage « Dieu, la science, les preuves »* qui était le fil rouge de la soirée-débat qui s’est tenue, ce 11 mai, à l’hôtel de ville en présence de 150 participants, sur le thème « Comment être scientifique et croyant en Dieu au XXIème siècle ? ».

Olivier Bonnassies, co-auteur du livre succès de librairie (150 000 exemplaires vendus à ce jour) qui rejoindra prochainement la collection Livre de poche, et le père Thierry Magnin, président recteur délégué aux humanités de l’université catholique de Lille (UCL), ont apporté leur éclairage sur la question de Dieu dont la moitié de nos contemporains, en France, disent aujourd’hui ne plus croire. Ils l’ont fait avec compétence, répondant aux interrogations du public.

A l’heure où l’athéisme est professé par de grandes voix intellectuelles, la phrase d’André Malraux « Le XXIème siècle sera mystique ou ne sera pas » fait sens, en écho à deux ouvrages parus il y a une vingtaine d’années « Dieu ? » et « Dieu ! », la ponctuation du titre ne passant pas inaperçue. L’ouvrage d’Olivier Bonnassies et Michel-Yves Bolloré, sous-titré « L’Aube d’une révolution », fruit de trois années de recherche, pose bien la question : soit l’univers (temps, espace, matière) est éternel, exclusivement matériel, et la question de sa création ne se pose pas; soit il a eu une origine, un commencement temporel -et donc une cause qui le précède- et se pose alors la question de la création et d’un dieu créateur.

Les deux auteurs n’imposent rien, font un diagnostic à l’appui de faits documentés sur vingt siècles d’histoire. Le but : au lecteur de rendre son verdict en sa qualité de juré. Intéressant, pertinent. Dieu ou le hasard ? Univers sans cause ou visage du Créateur ?

Le père Magnin, physicien et théologien, a livré sa conviction : « En Dieu, nous avons la vie, le mouvement et l’être … Nous sommes chair, âme et esprit dans un croisement où l’esprit est la fine pointe de l’âme, la chair axe de notre salut. A la suite de grands scientifiques chrétiens, je crois profondément que Dieu fait le monde se faire, qu’il est amour, appel à exister, engendrement et donc relation. Ce Dieu transcendant, qui nous veut libre, articule création et évolution. Pour les chrétiens, il a le nom et le visage de Jésus-Christ. Relisons Teilhard de Chardin : l’homme a un sens, une destinée, il est la flèche de la création ».

Une soirée qui est à mettre à l'action du doyenné de Cambrai, en cette neuvaine à Notre Dame de Grâce fêtée solennellement ce dimanche 15 mai.

 

Ph. C

 

*2021, Editions Guy de Trédanel, 577 p.

A noter le dernier livre du père Magnin (co-écrit avec Pierre Giorgini) " Vers une civilisation de l'algorithme ? Un regard chrétien sur un défi éthique" (Bayard, 408 p.)

Article publié par Service communication • Publié le Jeudi 12 mai 2022 - 14h05 • 1090 visites

keyboard_arrow_up