retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Vendredi 3 avril

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Les mots assassins

JEAN 10,31-42

semaine 5 6 vendredi semaine 5 6 vendredi  En ce temps-là, De nouveau, des Juifs prirent des pierres pour lapider Jésus. Celui-ci reprit la parole : « J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes qui viennent du Père. Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? » Ils lui répondirent : « Ce n’est pas pour une œuvre bonne que nous voulons te lapider, mais c’est pour un blasphème : tu n’es qu’un homme, et tu te fais Dieu. » Jésus leur répliqua : « N’est-il pas écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ? Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas être abolie. Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : “Tu blasphèmes”, parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”. Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez les œuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. » Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains. Il repartit de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où, au début, Jean baptisait ; et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui en déclarant : « Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce que Jean a dit de celui-ci était vrai. » Et là, beaucoup crurent en lui.

L’accusation est lâchée : « Tu blasphèmes ! » et la violence n’est plus seulement verbale mais physique : après les mots, les pierres ! La colère des religieux est telle qu’ils oublient les oeuvres du Père dont ils ont pourtant été témoins.
Incompréhension totale.
Alors Jésus part et se rend à l’endroit où tout a commencé pour lui : le Jourdain, l’eau de son baptême. C’est là qu’il est rejoint par ceux dont le coeur avait été touché par la parole de Jean Baptiste. Lorsque les mots deviennent assassins, ne vaut-il pas mieux mettre de la distance ? Reprendre les choses au début ?
Relire les événements paisiblement ?
À quoi bon laisser agir le poison de la colère ? Des SMS ou des courriers incendiaires vont-ils régler un malentendu ou un conflit ? Et si je mettais mon « ego » un peu de côté ?

__

Écoute la voix du Seigneur,
prête l’oreille de ton coeur,
Qui que tu sois ton Dieu t’appelle,
qui que tu sois il est ton Père,
Qui que tu sois, fais-toi violence,
qui que tu sois, rejoins ton frère.

Article publié par Service com • Publié le Vendredi 03 avril 2020 - 00h30 • 1085 visites

keyboard_arrow_up