retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Vendredi 26 février

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

semaine 1 6 vendredi 26 fevrier semaine 1 6 vendredi 26 fevrier  

Mt 5,20-26
Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez pas dans le royaume des Cieux. « Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu'un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu'un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu'un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l'autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l'autel, va d'abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d'accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu'on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou.

Prends soin de la charité

« Je fais toujours les mêmes péchés, Dieu peut-il me pardonner ? » ; « Oublie-t-il les péchés qu’il m’a pardonnés ? » L’idée d’un tribunal de Dieu a de quoi nous effrayer, d’autant plus que Jésus énonce des griefs qui ne méritent pas la cour d’assises : se mettre en colère contre son frère, l’insulter, le traiter de fou !
Il veut surtout nous mettre en garde sur les conséquences du péché contre la charité. Toute parole, toute action, si petites soient-elles, qui portent atteinte à la charité sont autant de grains de sable qui enrayent l’œuvre de Dieu et la communion fraternelle dans nos familles, nos lieux de vie, nos communautés chrétiennes…
Le seul antidote au poison de la division, c’est l’amour.
Si Jésus évoque le tribunal, c’est pour nous rappeler qu’un jour, l’amour sera le seul juge de notre vie.

__

Seigneur, débarrasse mon cœur de toute colère,
« car le jugement est sans miséricorde pour celui
qui n’a pas fait miséricorde,
mais la miséricorde l’emporte sur le jugement. » (Jc 2, 13)

 

Article publié par Service com • Publié le Vendredi 26 février 2021 - 00h30 • 179 visites

keyboard_arrow_up