retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Jeudi 18 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

semaine 4 5 jeudi 18 mars semaine 4 5 jeudi 18 mars  Jean 5,31-47

« Si c'est moi qui me rends témoignage, mon témoignage n'est pas vrai ; c'est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu'il me rend est vrai. Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean le Baptiste, et il a rendu témoignage à la vérité. Moi, ce n'est pas d'un homme que je reçois le témoignage, mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés. Jean était la lampe qui brûle et qui brille, et vous avez voulu vous réjouir un moment à sa lumière. Mais j'ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m'a donné d'accomplir ; les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m'a envoyé. Et le Père qui m'a envoyé, Lui, m'a rendu témoignage. Vous n'avez jamais entendu sa voix, vous n'avez jamais vu sa face, et vous ne laissez pas sa parole demeurer en vous, puisque vous ne croyez pas en celui que le Père a envoyé. Vous scrutez les Écritures parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ; or, ce sont les Écritures qui me rendent témoignage, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! La gloire, je ne la reçois pas des hommes ; d'ailleurs je vous connais : vous n'avez pas en vous l'amour de Dieu. Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; qu'un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous le recevrez ! Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ? Ne pensez pas que c'est moi qui vous accuserai devant le Père. Votre accusateur, c'est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c'est à mon sujet qu'il a écrit. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? » 

Témoin du Père, dans le Christ

Ce passage de l’évangile clôt le discours d’autodéfense de Jésus que nous avons commencé à écouter hier. Jésus se défend en faisant appel directement au témoignage du Père des cieux qui est à l’œuvre en lui. L’évangile et les œuvres qui en découlent rendent témoignage, manifestant que le royaume de Dieu est déjà là.
Les pharisiens ont le cœur endurci ; leur esprit est obscurci par l’orgueil et l’égoïsme. La foi suppose l’humilité, c’est-à-dire la disponibilité à écouter les paroles de Dieu pour recevoir de lui l’amour.
Le psaume 94 dit : « Aujourd’hui ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur. »

Écoutons Jésus qui vient à notre rencontre ouvrir les yeux de notre cœur à l’amour sans limite du Père.

__

Sainte Vierge Marie,
viens au secours de nos faiblesses,
apprends-nous à accueillir humblement
la parole du Seigneur, à la vivre sans réserve

 

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié le Jeudi 18 mars 2021 • 164 visites

keyboard_arrow_up