retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Dimanche 28 mars - Dimanche des Rameaux et de la Passion

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Rameaux Rameaux  Mc 11,1-10
Lorsqu'ils approchent de Jérusalem, vers Bethphagé et Béthanie, près du mont des Oliviers, Jésus envoie deux de ses disciples et leur dit : « Allez au village qui est en face de vous. Dès que vous y entrerez, vous trouverez un petit âne attaché, sur lequel personne ne s'est encore assis. Détachez-le et amenez-le. Si l'on vous dit : "Que faites-vous là ?", répondez : "Le Seigneur en a besoin, mais il vous le renverra aussitôt." » Ils partirent, trouvèrent un petit âne attaché près d'une porte, dehors, dans la rue, et ils le détachèrent. Des gens qui se trouvaient là leur demandaient : « Qu'avez-vous à détacher cet ânon ? » Ils répondirent ce que Jésus leur avait dit, et on les laissa faire. Ils amenèrent le petit âne à Jésus, le couvrirent de leurs manteaux, et Jésus s'assit dessus. Alors, beaucoup de gens étendirent leurs manteaux sur le chemin, d'autres, des feuillages coupés dans les champs. Ceux qui marchaient devant et ceux qui suivaient criaient : « Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Béni soit le Règne qui vient, celui de David, notre père. Hosanna au plus haut des cieux ! »

Le Seigneur en a besoin

Jésus devait entrer à Jérusalem comme roi, la foule l’acclame comme son sauveur.
Jésus sait qu’il va mourir et pourtant il va au-devant de toutes ces personnes qui crient vers lui.
Il a besoin de nous dans sa passion malgré notre fragilité. Il vient à nous et demande notre participation « amenez l’âne attaché ».
Il frappe à la porte de notre cœur et ne peut entrer que s’il est ouvert, alors nous pouvons accueillir sa paix, le bonheur éternel.
Le petit âne est signe d’humilité, de service, de docilité. Suis-je prêt à me laisser mener, à agir sans tirer orgueil de mes gestes, à servir gratuitement ?

__

« Tressaille d’allégresse fille de Sion !
Pousse des acclamations fille de Jérusalem !
Voici que ton roi s’avance vers toi !
Il est juste et victorieux, humble,
monté sur un âne, sur un ânon tout jeune. »

(Sophonie 3,14)

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié le Dimanche 28 mars 2021 - 00h30 • 234 visites

keyboard_arrow_up