retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Mardi saint 30 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

semaine 6 3 mardi saint 30 mars semaine 6 3 mardi saint 30 mars  Jn 13,21-33.36-38
Après avoir ainsi parlé, Jésus fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : « Amen, amen, je vous le dis : l'un de vous me livrera. » Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras, ne sachant pas de qui Jésus parlait. Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l'un de ses disciples, celui que Jésus aimait. Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler. Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : « Seigneur, qui est-ce ? » Jésus lui répond : « C'est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l'Iscariote. Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : « Ce que tu fais, fais-le vite. » Mais aucun des convives ne comprit pourquoi il lui avait dit cela. Comme Judas tenait la bourse commune, certains pensèrent que Jésus voulait lui dire d'acheter ce qu'il fallait pour la fête, ou de donner quelque chose aux pauvres. Judas prit donc la bouchée, et sortit aussitôt. Or il faisait nuit. Quand il fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l'homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et Il le glorifiera bientôt. Petits enfants, c'est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Vous me chercherez, et, comme je l'ai dit aux Juifs : "Là où je vais, vous ne pouvez pas aller", je vous le dis maintenant à vous aussi. Simon-Pierre lui dit : « Seigneur, où vas-tu ? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant ; tu me suivras plus tard. » Pierre lui dit : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent ? Je donnerai ma vie pour toi ! » Jésus réplique : « Tu donnerais ta vie pour moi ? Amen, amen, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m'aies renié trois fois. »

Il faisait nuit

Les disciples ne sont pas connectés, ils se posent des questions, ils ne comprennent pas.
Judas sort dans la nuit, cette nuit qui traduit bien la bassesse de sa besogne.
« Il faisait nuit » traduit l’état de notre âme lorsque nous nous détournons de la volonté de Dieu, de sa loi, de son commandement d’amour.
La suite du texte est frappante par son contraste : Jésus parle de la gloire de l’homme et de la gloire de Dieu, gloire qu’Il traduit par sa présence. Puis on retombe dans le questionnement : « Seigneur, où vas-tu ? », et de nouveau dans les ténèbres jusqu’au reniement de Pierre.
Cependant Jésus est toujours pardon et amour. Sur la croix, il tend les bras à tous, nul n’est exclu, pas même le larron qui aura sa place au paradis.
Osons changer de vie et demandons à Dieu sa miséricorde, alors nous reverrons la lumière.

__

« Lumière des hommes, nous marchons vers toi,
Fils de Dieu tu nous sauveras. »

Article publié par Service Initiation chrétienne • Publié le Mardi 30 mars 2021 - 00h30 • 170 visites

keyboard_arrow_up