retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Mercredi 2 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

0302_STP2022 0302_STP2022  
ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 6,1-6, 16-18

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais en secret : il te le revaudra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de la maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais en secret : il te le revaudra. »

Un chemin de vie et de lumière

Ce carême avec Jésus commence sur une montagne. Je m’en fais peut-être toute une montagne : « Que vais-je bien pouvoir faire ? Quels renoncements ? Quels efforts ? Quarante jours,c’est bien long, vais-je tenir ? »
Ma vision du carême est sans doute à éclairer : c’est un mouvement de conversion auquel me convie le Seigneur de la vie.
Car, avant tout, voici ce que Jésus veut pour nous : « Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance » (Jean 10,10).
Pour correspondre à son désir, Jésus me propose quelques moyens concrets : le partage, la prière et le jeûne.
Laissons derrière nous toute idée de performance. Même si le carême est une forme d’entraînement, il s’agit avant tout de faire le « plein de vie » pour une durée illimitée, bien au-delà de quarante jours !
Ma démarche, vécue dans le secret, n’a pas d’autre fin que de m’apprendre à aimer Jésus et le servir à travers mes frères. C’est un pèlerinage de lumière qui me conduit à la Résurrection.

_

Seigneur Jésus, toi qui sais toucher les coeurs,
inspire-moi les gestes et les paroles
qui conviennent, pour entreprendre cette marche
vers Pâques. Ouvre mes yeux, mes oreilles
et mon esprit pour que je sois disponible
à mon prochain, quel qu’il soit.
Fais que jamais je ne sois séparé de toi.

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié le Mercredi 02 mars 2022 - 00h30 • 1072 visites

keyboard_arrow_up