retour  Espace prière -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Jeudi 7 avril

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

0407_STP2022 0407_STP2022  ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT JEAN 8, 51-59

Jésus disait aux juifs : “Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort.” Les Juifs lui dirent : “Nous voyons bien maintenant que tu es un possédé. Abra­ham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : “Si quelqu’un reste fidèle à ma parole, jamais il ne connaîtra la mort.” Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aus­si. Qui donc prétends-tu être ?” Jésus répondit : “Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui que vous appelez votre Dieu, alors que vous ne le connaissez pas. Mais moi, je le connais, et, si je dis que je ne le connais pas, je serai un menteur, comme vous. Mais je le connais, et je reste fidèle à sa parole. Abraham votre père a tressailli d’allégresse dans l’espoir de voir mon Jour. Il l’a vu, et il a été dans la joie.” Les Juifs lui dirent alors : “Toi qui n’as pas cinquante ans, tu as vu Abraham !” Jésus leur répondit : “Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham ait existé, moi, je suis.” Alors, ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du temple.

La vérité bouscule nos certitudes

Contemplons dans ce passage un peu difficile, l’attitude de Jésus pris au piège de l’incrédulité de ses contemporains. Jésus manifeste sa dépendance totale au Père qui l’a envoyé pour sauver le monde.
Chacun et chacune de nous est devenu par le baptême « enfant du Père ». Ce cadeau, gratuit et définitif, nous invite à vivre chaque jour à l’image de Jésus son Fils. En ces temps où la liberté et le choix individuels sont revendiqués partout, les chrétiens ont choisi de vivre en référence à la  volonté du Père qui veut leur bonheur.
Folie direz-vous ? Pour certains, sûrement. Mais pour nous, c’est tout simplement répondre dans la joie en fils aimant, car nous avons tout reçu et recevons tout. Par nous-mêmes, qui sommes-nous ?

_

« Où étais-je, moi, quand je te cherchais, Seigneur ?
Tu étais au-dedans et moi dehors
et c’est là que je te cherchais.
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi.
Tu nous as faits pour toi, Seigneur,
et notre coeur est sans repos
tant qu’il ne demeure en toi. »

Saint Augustin

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié le Jeudi 07 avril 2022 - 00h30 • 484 visites

keyboard_arrow_up