account_circle

Vendredi Saint oecuménique

C'est une cinquantaine de fidèles catholiques et protestants qui se sont retrouvés au temple de Caudry pour une célébration autour des 7 dernières paroles du Christ en croix.

Habituellement les deux communautés chrétiennes du doyenné du Cateau-Cambrésis se rencontrent une fois l'an lors de la semaine de l'unité des Chrétiens qui a lieu fin janvier ! Mais pourquoi se contenter d'une seule rencontre quand l'envie de collaborer et prier ensemble est unanime des deux côtés....

Le pasteur Ivan nous accueille en ces termes : " Parmi toutes les blessures infligées au Christ il y a aussi celle de la division; lors de nos rencontres oecuméniques en début d'année nous avons pris conscience que nous avions besoin des uns des autres. Et ce temps pris aujourd'hui est une belle initiative ! Jeûner et prier ensemble, jeûner car l'absence de nourriture met en disposition physique pour accueillir la prière....et nous espérons que cette célébration sera bénie par la présence du Christ "

7 bougies sont posées et représentent les 7 dernières paroles du Christ sur la croix ; chacune d'elles va être réfléchie et priée. Les paroles nous sont connues mais avons nous cherché leur véritable sens ? Nous les entendons chaque année mais de quelle manière font-elles écho en nous ?

1." Père pardonne-leur..." Jésus demande le pardon pour ses bourreaux, le pardon permet aux hommes de continuer malgré les abandons, les reniements; ce pardon nous ouvre le chemin du repentir.

2. " Aujourd'hui tu seras avec moi au Paradis" Grâce totale pour le deuxième larron, tout son passé est mis de côté. Jésus annonce une réalité très proche "aujourd'hui". Jésus torturé, souffrant, se tourne vers l'autre, il reste dans la relation, le service !

3. "Femme, voici ton fils" Au plus fort de sa souffrance il prend soin de sa mère et du disciple qu'il aimait. Comme pour Jean le Christ nous confie sa mère.

A chacune des paroles sont associées des intentions de prières, on prie pour nos bourreaux, les pays en guerre   ( Syrie, Soudan, Afrique du Sud...), les gens malades, souffrants moralement ou physiques, les personnes seules, les agonisants, ceux qui ont soif de Dieu, ceux qui ne le connaissent pas, ceux qui l'ont renié, les familles en deuil, ceux qui subissent le chômage, la séparation .....

4. "J'ai soif" voilà le mystère de la foi, le mystère de l'Incarnation. Dieu est visible dans le corps d'un homme: le Christ, nous découvrons ainsi toute l'humanité de Dieu.

5. Dieu nous fait savoir qu'il faut vivre en tant qu'Homme, le Dieu de Jésus-Christ nous dit que nos faiblesses ont un sens " ma grâce te suffit" Au coeur de nos détresses, des paroles fraternelles, des gestes de compassion, des étincelles dans la nuit rassurent.

6. "Père en tes mains je remets mon Esprit" ... La mort n'est qu'un passage, nous ne sommes pas seuls dans cette épreuve, Dieu est là proche de nous.

7. " Il expira" Tout est accompli sur la Croix, le péché est châtié, les péchés du monde sont expiés. Jésus accomplit tout pour le Bien.

La célébration s'est achevée par le Notre Père que chacun a prié en donnant la main aux voisins et en lui confiant une intention de prières à porter pour la journée.

Une prochaine rencontre oecuménique est prévue fin juin début juillet autour d'une marche.

 

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Samedi 20 avril 2019 • 352 visites

keyboard_arrow_up