Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Jeudi 11 février

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

À sa suite

 

ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT LUC 9, 22-25

0211 STP16 0211 STP16  Jésus disait à ses disciples : “Il faut que le Fils de l’homme souffre beau­coup, qu’il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite.” Il leur disait à tous : “Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour, et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera. Quel avantage un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est en se perdant lui-même et en le payant de sa propre existence ?”

 

“Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup” : cette révélation de Jésus peut me choquer. Comment comprendre ce “Il faut...” ? Mon Dieu a-t-il besoin de verser le sang ? Est-il comme ces dieux que vénèrent les païens ? Avec Jésus, je suis invité à croire en une relation nouvelle entre Dieu et l’humanité. Ce qui fait la joie de mon Dieu, c’est l’amour donné et reçu, jamais la souffrance. En aimant chacun, Jésus fait le choix d’aimer toute l’humanité hésitant sans cesse entre le bien et le mal. Il s’implique dans cette mission corps et âme. Il lui faudra aller au plus bas du cœur de l’homme pour le sauver d’une mort certaine. Jésus mène ce combat par amour pour ses frères et sœurs : l’offrande de sa vie ne sera pas vaine.

Quels sont les choix que je peux faire, en ce début de carême, pour orienter ma vie dans cette marche vers la lumière ? Apprends-moi, Seigneur, à me décentrer de moi-même, pour aimer un peu plus à ta façon, sans conditions.

 

Fintxt Fintxt  

Article publié par Service com • Publié Jeudi 11 février 2016 - 00h00 • 744 visites

Haut de page