Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Mercredi 10 février

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Nouvelle aventure intérieure

 

ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 6, 1-6, 16-18

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la mon­tagne, il leur disait : “Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récom­pense. Mais toi, quand tu fais l’aumône que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais en secret : il te le revaudra.

Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récom­pense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de la maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.

Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais en secret : il te le revaudra.”

 

Au seuil de ces quarante jours, Jésus m’ouvre un chemin rythmé par le partage, la prière et le jeûne, avec comme seul bagage mon désir de lui plaire.

Jésus me donne rendez-vous sur la montagne.

Je ne suis pas seul. Je retrouve là le peuple immense de ceux qui cherchent Dieu : chrétiens de toutes races, de tous pays, de toutes cultures.

Il m’appelle à me poser, à l’écouter, à me ressourcer pour mieux le connaître et le suivre. Je sais aussi qu’il me faudra descendre rapidement de la montagne pour aller à la rencontre de ce monde immense et beau, mais tellement secoué par le mal.

 

Ce carême n’est pas une course d’obstacles, mais une occasion de me laisser saisir par Dieu qui m’invite à faire la vérité dans ma vie. Sans doute le plus gros du travail sera intérieur, invisible, connu de lui seul.

Je me dispose à faire confiance et à me laisser guider par la grâce de Dieu.

Laisserai-je le Christ percer la carapace de mon cœur ? De quelle manière suis-je prêt à risquer l’aventure de la rencontre et de la miséricorde ?

 

Fintxt Fintxt  

Article publié par Service com • Publié Mercredi 10 février 2016 - 00h00 • 875 visites

Haut de page