Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Mercredi 16 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Un esclave... moi ?

 

ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT JEAN 8, 31-42

0316 STP16 0316 STP16  Jésus disait à ceux des Juifs qui croyaient en lui : “Si vous demeu­rez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.” Ils lui répliquèrent : «Nous sommes la descendance d’Abraham, et nous n’avons jamais été les esclaves de personne. Comment peux-tu dire : “Vous deviendrez libres” ?» Jésus leur répondit : “Amen, amen, je vous le dis : qui commet le péché est esclave du péché. L’esclave ne demeure pas pour toujours dans la maison ; le fils, lui, y demeure pour toujours. Si donc le Fils vous rend libres, réellement vous serez libres. Je sais bien que vous êtes la descendance d’Abraham, et pour­tant vous cherchez à me tuer, parce que ma parole ne trouve pas sa place en vous. Je dis ce que moi, j’ai vu auprès de mon Père, et vous aussi, vous faites ce que vous avez entendu chez votre père.” Ils lui répliquèrent : “Notre père, c’est Abraham.” Jésus leur dit : “Si vous étiez les enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. Mais maintenant, vous cherchez à me tuer, moi, un homme, qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l’a pas fait. Vous, vous faites les œuvres de votre père.” Ils lui dirent : “Nous ne sommes pas nés de la prostitution ! Nous n’avons qu’un seul Père : c’est Dieu.” Jésus leur dit : “Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car moi, c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens. Je ne suis pas venu de moi-même ; c’est lui qui m’a envoyé.”

 

Jésus est au cœur de l’affrontement avec ses contemporains. Je me laisse toucher par la tension qui se manifeste, et peut-être aussi par la liberté de sa parole que personne ne peut faire taire.

Je l’écoute alors qu’il montre un chemin de liberté à ses interlocuteurs en les invitant à être des fils, en restant fidèles à la Parole.

Que c’est difficile d’accueillir sa parole qui dérange, qui dénonce mes esclavages, difficile de me remettre en question et plus encore de reconnaître que je suis parfois esclave du péché !

Sa parole dérange... Me dérange ?

“Si vous étiez les enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham.” Voilà une invitation à une plus grande cohérence entre ma foi et ma vie... parce que mettre la Parole en pratique, cela rend vraiment libre.

Je réfléchis à ce qui me rend esclave, me coupe de la vie en abondance que Jésus annonce. Je reconnais aussi ce qui me dérange dans sa Parole.

Notre Dieu est plein de miséricorde pour tous ceux qui accueillent la vérité sur leur vie...

C’est le moment de se préparer au sacrement de réconciliation.

Fintxt Fintxt  

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié Mercredi 16 mars 2016 - 00h01 • 603 visites

Haut de page