Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Jeudi 24 mars

Chaque jour je choisis de prier la Parole de Dieu.
(Proposition du livret S'il te plaît donne-moi un quart d'heure )

Faites-le, vous aussi

 

ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT JEAN 13, 1-15

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. Au cours du repas, alors que le démon avait déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est venu de Dieu et qu’il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu’il noue à la ceinture ; puis, il verse de l’eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : “Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds !” Jésus lui déclara : “Ce que je veux faire, tu ne le sais pas main­tenant ; plus tard tu comprendras.” Pierre lui dit : “Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais !” Jésus lui répondit : “Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi.” Simon-Pierre lui dit : “Alors, Sei­gneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête !” Jésus lui dit : “Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs... mais non pas tous.” Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : “Vous n’êtes pas tous purs.”

Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : “Comprenez-vous ce que je viens de faire ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.”

 

 

L’heure est venue pour Jésus de passer de ce monde à son Père. Le geste qu’il pose devant ses apôtres est le signe de son amour qui va jusqu’au bout.

Chaque eucharistie nous rappellera cela.

Il est difficile de comprendre que le Fils de Dieu se mette à genoux devant des hommes. Pierre est choqué.

Est-ce que j’accepte, moi, que Jésus se baisse devant moi et me lave de mes péchés, particulièrement dans le sacrement de la réconciliation ?

Jésus est “venu de Dieu et il retourne à Dieu”. Son désir le plus grand est de nous faire connaître le Père, de nous emmener vers lui. Sa force, c’est que “le Père a tout remis entre ses mains”.

Par le geste du lavement des pieds, Jésus nous rend dignes de paraître devant le Père.

Il m’invite à faire de même, afin que je puisse, moi aussi, être un relais vers le Père pour mes frères et sœurs.

 

Fintxt Fintxt  

Article publié par Service com • Publié Jeudi 24 mars 2016 - 00h01 • 342 visites

Actualités de l'Eglise

Mgr Doré : « Les évêques émérites restent serviteurs de l’Eglise »
Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg, publie, avec le Père Bernard Xibaut,...

Volontariat dans l’Eglise : Mgr Garnier et Mgr Gobilliard témoignent
Mgr Emmanuel Gobilliard Alors que la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) fête ses...

Assemblée plénière de printemps 2017 : discours d’ouverture par Mgr Georges Pontier
DISCOURS D’OUVERTURE par Mgr Georges PONTIER Archevêque de Marseille, président de la...

Commentaires du dimanche 2 avril
2 avril 2017, 5éme dimanche du Carême, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle Thabut,...

Europe, le pape François y croit
Le pape François a apporté, vendredi 24 mars 2017, un soutien appuyé au processus européen,...

Haut de page