retour  Année 2002 -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Assemblée des Catéchumènes du Diocèse à Wallers

Ce dimanche 1er décembre, près de deux cents personnes, jeunes et adultes, tous en chemin vers un plus grand accueil de Dieu dans leur vie, se sont retrouvés.

KTQWalle100Nikon KTQWalle100Nikon   La petite ville de Wallers, grâce au comité organisateur, est devenue la capitale de l’accueil, la championne de l’organisation, le lieu idéal où passer un dimanche après-midi pluvieux. Le thème de la rencontre ne pouvait pas être mieux choisi, et il se vivait sous nos yeux :
« Bientôt ce sera Noël ; ouvre tes yeux ; ouvre ton cœur ».
Tout cela était présenté dans un grand cœur dans lequel il y avait une maison à la porte grande ouverte. On aurait dit la grotte de Bethléem qui attendait d’accueillir Marie et Joseph en attendant d’être le berceau de Dieu parmi nous.

Les jeunes chrétiens du secteur de Denain, confirmés dans leur foi chrétienne l’an dernier, ont eu une autre idée pour aller ver Noël : ils ont pris le bateau. Une vraie barque en bois, grandeur nature, avec des filets de pèche authentiques, est installée sur la scène. Les jeunes ont donné vie à ce bateau en devenant les disciples que Jésus a appelés à tout quitter pour le suivre, tout comme Pierre, André, Jacques et Jean, il y a deux mille ans. Et Jésus continue d’appeler, et des jeunes y répondent.

Les échanges en carrefours sur le sens de « Veiller », « être éveillé », ont permis à chacun qui le voulait de s’exprimer. Même les petits enfants ont eu leur carrefour et ils ont apporté, comme tout le monde, leur cœur au chœur de l’église au cours de la célébration de la Parole.
Chacun est reparti avec une lumière non seulement dans les mains mais aussi dans les yeux et dans le cœur, une lumière qui brillera, qui scintillera comme l’étoile des bergers. Grâce à cette étoile, grâce à la lumière reçue à Wallers, des gens vont se mettre en route, vont vouloir fêter Noël autrement, vont ouvrir leurs yeux et leur cœur pour que personne ne reste dehors en cette nuit sainte, ni aucune autre nuit, car toutes les nuits sont des nuits saintes et tous les enfants sont des « fils et des filles de Dieu », et toutes les personnes sont précieuses, sacrées, uniques.

L’assemblée diocésaine du catéchuménat était bien une fête ; il y avait de la joie, du théâtre, des chants, des cadeaux, et il y avait du monde, beaucoup de monde. On de ne s’est pas ennuyé. Ah ! ça non !

Article publié par Marie Dominique TREACY • Publié le Mercredi 04 décembre 2002 - 09h09 • 2665 visites

keyboard_arrow_up