retour  Année 2002 -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

NOËL ET SON HISTOIRE

Noël, c’est la naissance de Jésus. C’est aussi le Père Noël, les cadeaux, la dinde aux marrons, les vitrines et les grands magasins… Mais quel est le sens, la place de la « crèche », de l’étoile, des rois mages, dans tout cela ? Et pourquoi le 25 décem.?

vitrailmarie vitrailmarie  
Quelle fut la date réelle de la naissance de Jésus ?
Personne ne le sait véritablement . Il y a deux mille ans, on ne tenait pas des registres d’état civil comme de nos jours.
En faisant des recoupements avec d’autres évènements historiques bien documentés,
comme le règne du roi Hérode le Grand, les historiens fixent sa naissance entre l’an moins quatre et moins six, mais le jour et date exacts, et encore moins l’heure, on ne le sait pas .
Dans les tout premiers temps du christianisme, les chrétiens faisaient surtout mémoire de la Résurrection du Christ. Ce n’est qu’au début du 4e siècle que le pape Sylvestre 1er encouragea les chrétiens de Rome à célébrer la Nativité le 25 décembre.
Et pourquoi le 25 décembre ? Comme souvent, on choisit la date d’une fête païenne pour la christianiser. Dans l’empire Romain, le 25 décembre, on fêtait le soleil. .
Le Christ est la lumière, né au plus profond de l’hiver et au plus noir de la nuit.
Dans certains peuples anciens de l’hémisphère Nord, comme les Celtes en Irlande, la coutume était de fêter les deux solstices, celui de l’été où la durée du jour commence à reculer face à la nuit, et celui de l’hiver , où, au contraire, c’est le jour qui commence à prendre le pas sur la nuit. Choisir de fêter la naissance de Notre Sauveur dans ce cadre de Lumière constitue un
merveilleux symbole pour expliquer aux croyants que le Christ est comme une aube venant éclairer la nuit humaine .

Et l’étoile ? et la ville de Bethléem ? et les Rois Mages ? Et la crèche ?
Quels sens symboliques ont-ils ?

L’étoile : Les savants ont cherché sans succès une explication scientifique : passage d’une comète, conjonction de planètes… En fait, le texte ne cherche pas du tout à décrire un phénomène naturel. Dans la culture de l’époque, le thème de l’astre apparaissant à la naissance d’un grand homme était fréquent. C’est une façon de souligner une manifestation divine, l’étoile est un signe de Dieu.
Bethléem
Située à quelques kilomètres de Jérusalem, Bethléem est citée par Matthieu et Luc comme lieu de naissance de Jésus. Cette précision prend tout son sens à la lumière des prophéties de l’Ancien Testament.
La crèche :
C’est le mangeoire. Le Christ, le Sauveur deviendra nourriture pour nous, il sera notre pain pour la route.
Les Bergers : ils sont des veilleurs ; ils sont aussi les plus pauvres, les rejetés de la socité.
Les Rois mages
Matthieu est le seul parmi les quatre évangélistes à parler de la visite des mages. Par ce récit, il veut opposer ces étrangers, venus de loin, symboles des nations païennes, venus adorer Jésus à Hérode et tout Jérusalem avec lui qui ne reconnaissent pas le Sauveur.
L’or, L’encens et la Myrrhe
Les présents offerts par les mages ont fait l’objet de plusieurs interprétations.
La plus courante souligne que les mages ont compris la véritable nature de Jésus en reconnaissant le roi dans l’or, le Dieu dans l’encens, l’homme dans la myrrhe (utilisée dans l’ensevelissement des morts).
Noël, c’est la mémoire de cette naissance qui a changé le cours de l’Histoire : tout se compte à partir de cette nuit lumineuse : c’est l’an de grâce pour la terre, reconnu par un milliard d’êtres humains, Bonne Nouvelle à faire parvenir jusqu’aux extrémités de la Terre.

Article publié par Marie Dominique TREACY • Publié le Mardi 24 décembre 2002 - 09h16 • 3306 visites

keyboard_arrow_up